Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François devant des représentants yézidis d'Allemagne, le 24 janvier 2018 au Vatican. Le Pape François devant des représentants yézidis d'Allemagne, le 24 janvier 2018 au Vatican.  (Vatican Media)

Les Yézidis d’Irak, entre reconstruction matérielle et soif de justice

Recevant une délégation yézidie d’Allemagne, le Pape François a exigé mercredi 24 janvier 2018 «reconnaissance, protection et respect» pour cette minorité persécutée. Faraj Benoît Camurat, président de Fraternité en Irak, revient sur la difficile situation de cette communauté dans le pays.

Entretien réalisé par Samuel Bleynie – Cité du Vatican

«Il est inacceptable que des êtres humains soient persécutés et tués en raison de leur affiliation religieuse», s’est indigné le Pape François en rencontrant hier des membres de la communauté yézidie d’Allemagne.. Le Saint-Père a notamment déploré les attaques matérielles –sanctuaires et lieux de cultes «détruits»– et physiques –«enlèvements, esclavage, torture, conversions forcées ou meurtres» perpétrées par l’État islamique.

François a également dénoncé le silence de la communauté internationale et appelé à des efforts  «pour créer les conditions propices au retour des réfugiés dans leurs foyers et préserver l'identité de la communauté yézidie».

Car même si les djihadistes, tortionnaires des Yézidis pendant des années, ont perdu du terrain en Irak, la situation reste très précaire pour cette communauté, explique Faraj Benoit Camurat, président de l’association Fraternité en Irak.

Entretien avec Faraj Benoit Camurat, président de l’association Fraternité en Irak
25 janvier 2018, 10:30