Cerca

Vatican News
Le président français Emmanuel Macron lors de ses vœux au corps diplomatique, le 4 janvier 2018, au palais de l'Elysée. Le président français Emmanuel Macron lors de ses vœux au corps diplomatique, le 4 janvier 2018, au palais de l'Elysée.  (AFP or licensors)

2018, année de «l'épreuve de vérité» pour le président Macron

Passé d'outsider à président de la république en 2017, Emmanuel Macron a réussi à remodeler le paysage politique hexagonal. Mais les attentes des Français restent fortes pour la nouvelle année. Explications de Vincent Martigny, maître de conférences en science politique à Polytechnique.

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

En France, Emmanuel Macron a terminé son marathon de vœux de début d’année, après le conseil constitutionnel, la presse, les autorités religieuses et le corps diplomatique.

De nombreux défis attendent le président de la république en 2018, après plus de sept mois de mandat, qui ont définitivement marqué une rupture avec le quinquennat précédent, tant sur la forme que sur le fond.

En l’espace d’un an, durant toute l’année 2017, Emmanuel Macron a connu une ascension éclair. Il a fait imploser l’écosystème des partis politiques français, il a imposé un nouveau style de gouvernement, mais a aussi éprouvé des difficultés à agréger autour de lui un solide socle politique.

En 2018, les attentes autour de l’action présidentielle demeurent fortes, d’autant plus que cette nouvelle année marquera «la fin de la période d’attentisme de la part des Français à l’égard du pouvoir», comme l’explique Vincent Martigny, maître de conférences en sciences politiques à l’École Polytechnique, et chercheur associé à Sciences Po.

Entretien avec Vincent Martigny, maître de conférences en sciences politiques à Polytechnique
05 janvier 2018, 08:14