Version Béta

Cerca

Vatican News
Eric Hargan, le secrétaire américain à la Santé et aux services sociaux, présentant la nouvelle section consacrée aux libertés de conscience et de religion. Eric Hargan, le secrétaire américain à la Santé et aux services sociaux, présentant la nouvelle section consacrée aux libertés de conscience et de religion.  (2018 Getty Images)

Le gouvernement américain s’engage pour l’objection de conscience

Le ministère américain de la Santé et des services sociaux a annoncé jeudi 18 janvier 2018 la création d’une nouvelle division ministérielle pour protéger l’objection de conscience des personnels de santé. Elle devrait notamment soutenir les médecins et infirmières refusant d’accomplir les avortements.

Samuel Bleynie - Cité du Vatican

«Aucun américain, que l’on parle de religieuses, d’infirmières, de boulangers ou d’entrepreneurs, ne devrait être forcé de choisir entre ses principes religieux et le respect de la loi». Ces propos tenus par Donald Trump mardi 16 janvier 2018 se sont traduits en acte deux jours plus tard, jeudi 18 janvier, avec l’annonce de cette nouvelle section du ministère de la santé et des services sociaux.

Sa tâche sera double. Cette section devra renforcer les lois existantes afin qu’elles garantissent plus efficacement la liberté de conscience et de religion. La nouvelle division ministérielle devrait donc fournir un appui aux médecins et infirmières qui ne veulent pas être associés aux avortements, aux euthanasies, ni s’occuper de personnes transgenres par exemple.

L’objectif est aussi de recueillir les plaintes des personnels de santé estimant que ces libertés ont été violées. Le nombre de ces plaintes a considérablement augmenté depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, rapporte l’Agence Catholic News Agency: elles étaient 10 sous l’ère Obama, déjà 34 depuis novembre 2016.

L’Église catholique n’a pas encore réagi à cette annonce mais les évêques américains se sont engagés à de multiples reprises pour la liberté de conscience. En juillet 2016 par exemple, l’épiscopat appelait à « soutenir le droit à la vie et à la liberté, éléments fondamentaux de la nation. »

«Marche pour la vie» à Washington

La création de cette section ministérielle intervient alors que des milliers d’Américains s’apprêtent à converger vers Washington ce vendredi 19 janvier dans une «Marche pour la Vie».

À cette occasion, une nuit de prière pour le respect de la vie humaine et contre l’avortement était organisée entre jeudi et vendredi. «Nos prières et notre témoignage concernent les droits civiques, le droit à la vie, et pour une égale protection par la loi, garantie par la constitution, pour le plus fragile, marginalisé, et menacé: le petit enfant innocent dans le ventre» de sa mère, a indiqué le cardinal Tinothy Dolan, archevêque de New-York, cité par le site internet catholique Crux.

19 janvier 2018, 12:32