Version Béta

Cerca

VaticanNews
Vue générale du port commercial de Barcelone, le 31 décembre 2017. Vue générale du port commercial de Barcelone, le 31 décembre 2017.  (AFP or licensors)

Les conséquences économiques de la crise catalane

Un milliard d’euros. C’est selon le gouvernement espagnol le coût de la crise indépendantiste catalane pour le pays. Baisse du nombre de touristes, déménagements de grandes entreprises… Lors du dernier trimestre de 2017, le conflit entre l’Espagne et sa région la plus riche a entraîné un ralentissement de la croissance.

Entretien réalisé par Marine Henriot - Cité du Vatican

Trois mois après la crise indépendantiste en Catalogne, le président régional, destitué par Madrid, Carlos Puidgemont, a participé ce 9 janvier 2018, en duplex depuis Bruxelles, à un meeting international sur l’avenir de la région à Montpellier, dans le sud de la France.

À moins d’une semaine de la mise en place du nouveau gouvernement catalan, Espagne et Catalogne baignent toujours dans un climat d’extrême tension et les premières conséquences économiques de la crise se font ressentir.

Selon le ministre de l’économie espagnol, Louis Guindos, la crise indépendantiste a coûté plus d’un milliard d’euros au pays.

Dans un entretien accordé à la radio Cadena Ser, le ministre a estimé que ce ralentissement au quatrième semestre de 2017 avait fait de la Catalogne «un fardeau» pour l’Espagne. La région, qui fournit 19 % du produit intérieur brut (PIB) espagnol, avait auparavant «une croissance au-dessus de celle de l’Espagne», et constituait un «des moteurs fondamentaux de la reprise espagnole».

Coût et conséquences économiques de la crise catalane, les détails de Benoît Pellistrandi, historien et spécialiste de l’Espagne contemporaine. 

Entretien avec Benoît Pellistrandi, historien, spécialiste de l’Espagne contemporaine
09 janvier 2018, 17:21