Version Béta

Cerca

Vatican News
Trente-deux réfugiés syriens ont été accueillis à l’aéroport romain de Fiumicino ce mardi 30 janvier. Trente-deux réfugiés syriens ont été accueillis à l’aéroport romain de Fiumicino ce mardi 30 janvier.  

32 réfugiés syriens en Italie: l’efficacité des corridors humanitaires

Chrétiens, musulmans ou druzes. Trente-deux réfugiés syriens ont été accueillis à l’aéroport romain de Fiumicino ce mardi 30 janvier. Sur place, le vice-ministre des Affaires étrangères italien se félicite de la multiplication des couloirs humanitaires en Europe.

Entretien réalisé par Francesca Sabatinelli – À l'aéroport de Fiumicino (Rome, Italie)

Trente-deux personnes dont seize mineurs, tous Syriens de plusieurs religions sont arrivés ce mardi 30 janvier au matin à Rome, en Italie, à la faveur du corridor humanitaire mis en place par la communauté catholique de Sant’ Egidio, de la fédération des églises évangéliques italiennes et soutenu par le gouvernement de centre-gauche. Tous les migrants accueillis ce mardi 30 janvier, étaient en provenance du Liban, où ils vivaient dans des camps de réfugiés depuis plusieurs années.

Inauguré l’an dernier, ce corridor humanitaire italien a permis à plus de 700 Syriens bloqués depuis des mois au Liban, de rejoindre l’Europe, sans entreprendre un trajet clandestin qui mettrait leur vie en danger.

Lors du lancement de cette initiative, les autorités italiennes espéraient que ce programme devienne «un message contagieux» en Europe. Cela semble avoir été le cas, la France, la Belgique et bientôt Andorre ont suivi l’Italie. Mario Giro est membre de la communauté Sant ’Egidio et vice-ministre des Affaires étrangères italiennes. 

Entretien avec Mario Giro, vice-ministre des Affaires étrangères italiennes
30 janvier 2018, 18:49