Cerca

Vatican News
Photo d'illustration -  Des forces irakiennes à un checkpoint dans la ville de Baiji, au nord de l'Irak , le 27 novembre 2017. Photo d'illustration - Des forces irakiennes à un checkpoint dans la ville de Baiji, au nord de l'Irak , le 27 novembre 2017.  (AFP or licensors)

Plaine de Ninive: une première église reconsacrée

L'église Saint Georges de Telskuf, dans le nord de l'Irak, a été reconsacrée le 8 décembre 2017, après avoir été profanée par les djihadistes du groupe Etat islamique.

«Un message d'espoir et de victoire. Le groupe Etat islamique voulait détruire la présence chrétienne, mais c’est finalement les djihadistes qui sont partis et nous sommes revenus.» C’est avec ces paroles que Mgr Bashar Matti Warda a célébré le 8 décembre 2017, la re-consécration de l'église de Saint Georges à Telskuf. Elle avait été gravement endommagée et profanée par les combattants du groupe Etat islamique. Certains stigmates restent encore visibles, notamment une statue de la Vierge décapitée.

La restauration de l'église Saint Georges de Telskuf a été rendue possible grâce à une contribution de 100 000 euros de l'Aide à l'Eglise en Détresse (AED). Cela fait parti d’un programme pour la reconstruction des villages chrétiens de la plaine de Ninive. Le programme a déjà permis à 33% de la population chrétienne, soit 6 330 familles, de retourner dans leurs maisons. Et à Telskuf, village irakien situé à seulement 32 kilomètres de Mossoul, 67% des 1 500 familles qui y vivaient jusqu'en août 2014 y sont déjà retournées. L’AED estime cependant que beaucoup reste à faire. Il faut 2000 € pour rendre une maison habitable et plus de 13 000 maisons à reconstruire. Un appel à la générosité des donateurs a été lancé dans le cadre de cette grande campagne pour permettre aux chrétiens de Ninive de rentrer chez eux 
«Ce n’est pas parce que l’État islamique a perdu le contrôle du territoire que la bataille est finie, prévient Marc Fromager, directeur de l’AED. Il faut agir maintenant pour aider les chrétiens à rester en Irak, leur avenir se joue dans les prochains mois et dépendra de notre réactivité à les aider à regagner leurs villages

13 décembre 2017, 16:35