Version Béta

Cerca

Vatican News
Des femmes devant l'église Saint Mina de Helouane, peu après l'attentat du 29 décembre. Des femmes devant l'église Saint Mina de Helouane, peu après l'attentat du 29 décembre.   (AFP or licensors)

Les chrétiens d'Egypte de nouveau frappés par un attentat

Une église du sud du Caire a été visée par un homme armé de fusils d'assaut et d'une bombe. Un attentat pour l'heure pas revendiqué.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Les chrétiens de nouveau pris pour cible en Egypte un homme a ouvert le feu ce vendredi matin 29 décembre en direction d’une église à Helouane, au Sud du Caire. On dénombre au moins 9 morts. Les coptes s’apprêtent à célébrer Noël le 7 janvier prochain.  

Selon le ministère égyptien de l’intérieur, l’assaillant était armé de fusils d’assaut et portait une bombe qu’il avait l’intention de faire exploser dans l’église Saint Mina de ce quartier populaire. Il a d'abord tué deux personnes en ouvrant le feu sur un magasin puis s'est dirigé vers l'église et en a tué sept autres, dont un colonel de l’armée. Le ministère de l’intérieur précise aussi que le terroriste a été blessé et capturé, il s’agirait d’un djihadiste recherché pour des attaques contre la police. Une nouvelle fois cet attentat montre la vulnérabilité des coptes d’Egypte et la difficulté des autorités de les protéger. « Malheureusement pour nous les morts risquent de devenir des chiffres. Nous risquons de nous habituer aux attentats et notre cœur risque de devenir de pierre » a réagi l’évêque copte catholique de Guizeh Mgr Antonios Mina. « Ils veulent éteindre nos sourires en ces jours de fête » a-t-il déploré en évoquant les terroristes.

Dans un communiqué, la présidence égyptienne a pour sa part affirmé que cette attaque « renforcerait la détermination du gouvernement à débarrasser le pays du terrorisme et de l'extrémisme ».

Les chrétiens d’Egypte sont une nouvelle fois frappés à quelques jours de festivités religieuses. Le 11 décembre 2016, un attentat suicide contre l'église copte Saint-Pierre et Saint-Paul, a fait 29 morts au Caire, et le 9 avril dernier, lors de la fête des Rameaux, l’état islamique revendiquait deux attaques-suicide à Alexandrie et Tanta. Les coptes orthodoxes s’apprêtent à célébrer Noël le 7 janvier prochain. A cette occasion, la cathédrale de la nouvelle capitale administrative d’Egypte, (située à 40 kilomètres à l’Est du Caire) doit être inaugurée par le patriarche copte Tawadros II en présence du président égyptien Abdel Fattah Al Sissi. Une cérémonie qui se tiendra sous très haute sécurité. 

29 décembre 2017, 16:35