Version Béta

Cerca

Vatican News
Le président Trump signe la proclamation sur le transfert de l'ambaassade américaine à Jérusalem, le 6 décembre 2017. Le président Trump signe la proclamation sur le transfert de l'ambaassade américaine à Jérusalem, le 6 décembre 2017.   (AFP or licensors)

Donald Trump sous influence des évangéliques sionistes

La droite évangélique républicaine, base solide de l’électorat de Donald Trump, réclamait depuis longtemps le transfert de l’ambassade américaine dans la Ville sainte.

Entretien réalisé par Manuella Affejee

La réprobation de la communauté internationale est presque unanime après la décision prise par Donald Trump de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël ; une décision qui, pour beaucoup, porte l’estocade à un processus de paix depuis longtemps moribond, et risque de mettre le feu au poudre dans une région déchirée et instable.

Parmi les inspirateurs de cette initiative sans précédent : la droite évangélique républicaine, base solide de l’électorat de Donald Trump, et qui réclamait depuis plusieurs années le transfert de l’ambassade américaine dans la ville sainte…

Se proclamant sionistes, ces chrétiens protestants affichent un soutien indéfectible au projet politique de l’Etat hébreu, au nom d’une vision millénariste de l’Histoire, elle-même fondée sur des arguments théologiques et scripturaires. 

L’éclairage de Lauric Henneton, spécialiste des questions religieuses aux États-Unis et maître de conférences à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, auteur de La fin du rêve américain, aux éditions Odile Jacob.

Entretien Lauric Henneton

(JB)

07 décembre 2017, 18:00