Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le cardinal Bechara Raï rencontre le prince saoudien Mohammed Ben Salman à Riyad en Arabie saoudite, le 14 novembre 2017. Le cardinal Bechara Raï rencontre le prince saoudien Mohammed Ben Salman à Riyad en Arabie saoudite, le 14 novembre 2017.   (AFP or licensors)

L'Arabie Saoudite s'ouvre au dialogue interreligieux

La monarchie saoudienne pourrait autoriser l’ouverture d’un «Centre international permanent pour le dialogue interreligieux», une première pour ce royaume conservateur.

Par Delphine Allaire

Après la visite du cardinal libanais Bechara Boutros Raï, patriarche d’Antioche des maronites, en Arabie saoudite les 13 et 14 novembre 2017, la possibilité d’ouvrir un tel centre sur le site d’une église antique s’est précisée, selon des sources libanaises officieuses citées par Fides.

Le royaume d’Arabie saoudite a témoigné tout au long de la visite du cardinal Raï de son intention d’établir un nouveau dialogue avec les différentes communautés religieuses. 

Un comité de coordination du même type que ce centre interreligieux avait déjà été évoqué lors de la rencontre informelle de Mohammed al-Issa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, avec le Pape François, le 20 septembre dernier au Vatican. Lors de cette entrevue, tous deux avaient échangé sur la paix, l’harmonie mondiale, et la coopération dans les domaines de la coexistence.

Le 14 novembre, c’est une délégation saoudienne dont faisait aussi partie le président de la Ligue islamique mondiale qui a insisté, en visitant la cathédrale Notre-Dame-de-Paris avec le recteur, Mgr Patrick Chauvet, sur l’importance du dialogue interreligieux. «Ma venue s’inscrit dans une volonté de coopération interreligieuse, a-t-il affirmé. Dans la continuité de cette initiative, nous allons travailler à atteindre les objectifs pour réaliser la paix et le vivre ensemble.»

(DA)

15 novembre 2017, 22:22