Version Béta

Cerca

Vatican News
Des femmes manifestent à Marseille contre les violences et le harcèlement sexuels, le 29 octobre 2017. (AFP) Des femmes manifestent à Marseille contre les violences et le harcèlement sexuels, le 29 octobre 2017. (AFP) 

Face au harcèlement, la nécessaire éducation à l'alterité

Depuis plusieurs semaines, face à l’ampleur des révélations d’agressions et d’harcèlements dénoncées par des milliers de femmes, quelles actions entreprendre ? L'éclairage de Brigitte Roudière, conseillère familiale au CLER.

Par Delphine Allaire

Depuis plusieurs semaines, face à l’ampleur des révélations d’agressions et d’harcèlements dénoncées par des milliers de femmes, quelles actions entreprendre ? Que faire une fois la parole libérée, quand elle peut l’être? Il est nécessaire d'agir le plus tôt possible pour sensibiliser les plus jeunes, éduquer autrement et conscientiser le rapport à l’autre, afin de garantir la meilleure prévention qui soit.

Agir à la racine, c’est mettre l’accent sur la vie affective et sexuelle dès le plus jeune âge, mais aussi alerter les parents, les enseignants et l’ensemble de la société. Un travail pédagogique colossal.

Comment donc mettre en place cette meilleure éducation affective et sexuelle, qui permettraient d’instaurer de plus sains rapports à l’autre ? Pourquoi est-ce si crucial en milieu scolaire et quels sont les avantages à parler de tels sujets à des éducateurs plutôt qu’à ses proches ?

Brigitte Roudière, conseillère familiale au CLER (Centre de Liaison des Equipes de Recherche sur l’amour et la famille) et justement intervenante dans le secondaire pour sensibiliser à ces questions, nous livre ses éléments de réponse 

 [ Audio Embed Podcast harcelement]

09 novembre 2017, 12:26