Version Béta

Cerca

Parole du jour

banner parola.jpg
Date27 juin 2018

Lecture du jour

Lecture du deuxième livre des Rois (2 R 22, 8-13 ; 23, 1-3)

En ces jours-là,
le grand prêtre Helcias dit au secrétaire Shafane :
« J’ai trouvé le livre de la Loi
dans la maison du Seigneur. »
Et Helcias donna le livre à Shafane.
Celui-ci le lut.
Puis, le secrétaire Shafane alla chez le roi Josias
et lui rendit compte de ce qui s’était passé.
Il déclara :
« L’argent trouvé dans la Maison,
tes serviteurs l’ont versé et remis
entre les mains des maîtres d’œuvre,
préposés à la maison du Seigneur. »
Alors Shafane, le secrétaire, annonça au roi :
« Le prêtre Helcias m’a donné un livre. »
Et Shafane fit au roi la lecture de ce livre.

Après avoir entendu les paroles du livre de la Loi,
le roi déchira ses vêtements.
Il donna cet ordre au prêtre Helcias,
à son secrétaire et à ses serviteurs :
« Allez consulter le Seigneur
pour moi, pour le peuple et pour tout Juda
au sujet des paroles de ce livre qu’on vient de retrouver.
La fureur du Seigneur est grande :
elle s’est enflammée contre nous
parce que nos pères n’ont pas obéi aux paroles de ce livre
et n’ont pas pratiqué tout ce qui s’y trouve. »

Le roi fit convoquer auprès de lui
tous les anciens de Juda et de Jérusalem.
Il monta à la maison du Seigneur avec tous les gens de Juda,
tous les habitants de Jérusalem,
les prêtres et les prophètes,
et tout le peuple, du plus petit au plus grand.
Il lut devant eux toutes les paroles du livre de l’Alliance
retrouvé dans la maison du Seigneur.
Debout sur l’estrade,
le roi conclut l’Alliance en présence du Seigneur.
Il s’engageait à suivre le Seigneur
en observant ses commandements, ses édits et ses décrets,
de tout son cœur et de toute son âme,
accomplissant ainsi les paroles de l’Alliance
inscrites dans ce livre.
Et tout le peuple s’engagea dans l’Alliance.

Évangile du jour

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 7, 15-20)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Méfiez-vous des faux prophètes
qui viennent à vous déguisés en brebis,
alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces.
C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Va-t-on cueillir du raisin sur des épines,
ou des figues sur des chardons ?
C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits,
et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais.
Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais,
ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits.
Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits
est coupé et jeté au feu.
Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »