Recherche

Vatican News
La Banque centrale européenne à Francfort en Allemagne. La Banque centrale européenne à Francfort en Allemagne.  

Les évêques européens requièrent plus d'éthique dans la finance

La Commission des épiscopats de l'Union Européenne (Comece) a publié jeudi 18 novembre un document de réflexion sur l'éthique dans le secteur financier, appelant à une réforme pour réduire les tensions sociales et promouvoir un changement de comportements au niveau des individus et des entreprises.

L'objectif du document de la Comece est de stimuler un débat au niveau européen sur la promotion d'un changement du secteur financier afin de réduire les effets négatifs des tensions sociales et de la crise climatique, qui augmentent en raison de la pandémie de Covid-19.

«Notre appel s'adresse aux institutions de l'UE, à ses États membres, ainsi qu'aux industries et aux entreprises de services, aux universités et aux citoyens», a déclaré le père Manuel Barrios Prieto, secrétaire général de la Comece. «Dans la perspective chrétienne, le Bien Commun est le critère d'évaluation de nos activités financières. Nous appelons à mettre le soin au cœur de nos finances», a-t-il expliqué.

Pour une discussion éthique sur la dette et le crédit

À la lumière des principes de la doctrine sociale chrétienne, le document de réflexion confronte une sélection de dilemmes politiques et personnels dans le domaine économique et financier afin d'aider les acteurs concernés à faire des choix plus éclairés et à prendre des décisions visant le bien commun. Le document analyse les différents défis posés par les dilemmes macro, méso et micro des finances.

Les charges post-pandémiques sont plus lourdes pour les pays à revenu moyen et faible et de nombreux instruments doivent être utilisés pour accroître les investissements étrangers. La combinaison unique d'urgences à court terme et de défis à long terme nécessite un dialogue avec prudence, justice et une écoute adéquate de toutes les parties prenantes. Ce document contribue également à la discussion éthique sur le crédit, la dette et les intérêts et à la prévention du surendettement.

 

Introduire la notion de soin dans les marchés financiers

Les marchés bancaires et financiers devraient accorder une plus grande attention aux plus faibles parmi leurs parties prenantes par la notion de «soin» qui est un appel à aller au-delà d'une transaction de marché efficace basée sur l'équivalence, pour prendre soin du partenaire, du client, du fournisseur, de l'environnement, de la communauté locale -les comportements doivent changer au niveau des individus et des entreprises.

La question importante de l'utilisation de l'épargne est soulevée et s'accompagne d'un appel à une éducation financière plus approfondie et mieux répartie. De même, la validité des objectifs ESG (environnement, social et gouvernance d'entreprise) est affirmée, mais certains obstacles majeurs doivent être clarifiés.

Ce document a été rédigé par le groupe de travail ad-hoc de la Comece sur l'éthique financière, présidé par le prof. Paul Dembinski, directeur de l'Observatoire de la Finance à Genève.

18 novembre 2021, 11:00