Recherche

Vatican News
Vue sur le château de Bratislava, capitale de la Slovaquie Vue sur le château de Bratislava, capitale de la Slovaquie 

Slovaquie: les fidèles invités à se préparer spirituellement à la visite du Pape

C’est dans une lettre pastorale publiée dimanche 18 juillet 2021 que les évêques lancent cette invitation aux catholiques du pays. La visite pastorale de François aura lieu après la messe de clôture du Congrès eucharistique international de Budapest, qu’il célébrera le 12 septembre prochain.

Depuis la visite de saint Jean-Paul il y a 18 ans -la dernière d’un évêque de Rome sur ces terres-, la Slovaquie est témoin d’un changement de génération et d’une évolution rapide de sa société, affirment les évêques. Aussi, à l’approche de la venue de François, amorcent-ils une ample réflexion sur leur pays : «A quoi ressemble réellement la Slovaquie aujourd'hui ? Que souhaitons-nous pour l’avenir?»

Et de proposer quelques observations pour nourrir cette réflexion: «Nous sommes un pays qui est fier, à juste titre, de ses anciennes racines chrétiennes, grâce aux saints Cyrille et Méthode. Un pays qui relie spirituellement l'Occident et l'Orient dans sa communion catholique latine et byzantine. Les premiers annonciateurs de la foi, les codificateurs de la langue, les missionnaires, les martyrs, les dissidents... tout cela appartient également à l'Église en Slovaquie, comme au peuple slovaque. Notre histoire, sans l'Église catholique, ne serait pas pareille. C'est ce que nous a rappelé saint Jean-Paul II à l'occasion de ses visites. En même temps, poursuivent-ils, nous sommes un pays où l'Église orthodoxe et les communautés ecclésiales nées de la Réforme ont aussi leur place et leur rôle spirituel. Nous sommes un pays dont la tradition spirituelle comprend également l'ancienne communauté juive, dans lequel se développe une partie laïque et non confessionnelle de la société, qui cherche à partager les intérêts publics pour le bien de tous les citoyens. Le Saint Père François s'adressera à l'ensemble de cette communauté».

Les évêques offrent plusieurs suggestions aux fidèles pour approfondir leur compréhension du Magistère du Pape François, avec une attention particulière à la Lettre apostolique Patris corde. Ils soulignent également le rôle de la Vierge Marie, patronne de la Slovaquie, appelée dans la spiritualité populaire la “Mère des sept douleurs”, célébrée notamment lors la fête nationale du 15 septembre avec le traditionnel pèlerinage, cette année en présence du Pape.

Grande attente du Pape, le «Pierre d'aujourd'hui»

«Accueillons-le avec joie, exhortent les évêques, à moins de deux mois de la visite du Pape, mais aussi dans l'attente attentive de ses paroles, avec la disponibilité spirituelle qui est notre devoir envers le Saint-Père. Non seulement parce qu'il est un Pape aimé, mais aussi parce qu'il est le Pierre d'aujourd'hui. Le rocher sur lequel le Christ a placé son Église, qui ne sera pas vaincue par les portes de l'enfer. Car dans la longue lignée des successeurs de Pierre, c'est lui qui poursuit aujourd'hui la tâche de “confirmer les frères dans la foi” (cf. Lc 22, 32). Nous avons grand besoin de ce renforcement et de cet approfondissement de la foi. Ne restons pas à la surface des choses», exhortent-ils.

«Que le Saint-Père nous aide non seulement à mettre de côté, mais aussi à mettre fin à toutes les disputes insensées; qu'il nous donne la force de surmonter nos inquiétudes et nous rassemble à travers toute la société. Qu'il nous unisse les uns aux autres, mais aussi, et surtout, dans l'attention au Dieu Un et Trine - Père, Fils et Esprit Saint - et aux valeurs de l'Évangile, de la Bonne Nouvelle, qui doivent appartenir à tous les hommes», conclut la lettre pastorale.          

Outre ce document, l’épiscopat ajoute sur son site internet une série d’intentions pour la prière communautaire ; celles-ci se partagent en trois thèmes: «pour le Pape, en signe de communion avec le Saint Père», «pour l'Eglise en Slovaquie, en signe de responsabilité pour notre pays» et «pour le monde, en signe de solidarité évangélique».

19 juillet 2021, 12:28