Recherche

Vatican News
Une représentation de la fuite en Égypte Une représentation de la fuite en Égypte 

Une icône de la Sainte Famille sillonne le Moyen-Orient avant d’arriver à Rome

Le pèlerinage d’une icône de la Sainte Famille a commencé il y a quelques jours à Jérusalem. Au cours des prochains mois, elle sera transportée au Liban et dans d'autres pays du Moyen-Orient puis vers la Ville éternelle, unissant dans la foi des communautés chrétiennes lourdement touchées par les conflits et la pandémie.

Le Patriarche syrien-catholique Ignace Youssif III Younan effectue ces jours-ci une visite pastorale en Israël, en Palestine -  où il a rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas - et en Jordanie. À son retour au Liban, il amènera avec lui l'icône de la Sainte Famille, qui sera ensuite accueillie par des paroisses, des monastères et des sanctuaires du Pays du Cèdre. Après les étapes libanaises, le pèlerinage de l'icône se poursuivra dans d'autres pays du Moyen-Orient, dont l'Irak, pour arriver ensuite à Rome, à l'occasion de la solennité de l'Immaculée Conception, célébrée le 8 décembre. Puis l’icône retrouvera la Terre Sainte.

Une dévotion importante chez les chrétiens d'Orient

Cette icône reproduit l'image de la Sainte Famille représentée au-dessus de l'autel de l'église Saint-Joseph, à Nazareth, où, selon la tradition, se trouvait la maison de l'Époux de Marie. Le tableau a été incrusté de reliques conservées à Nazareth, dans la basilique de l'Annonciation. Son long pèlerinage à travers les villes et les villages du Moyen-Orient peut être considéré comme un prolongement de la première "Journée de la paix pour l'Orient" célébrée le 27 juin dernier au Moyen-Orient à l'initiative et sous le patronage du Comité épiscopal "Justice et Paix", émanation du Conseil des Patriarches catholiques du Moyen-Orient. À cette occasion, au cours des liturgies eucharistiques célébrées par les évêques et les patriarches du Moyen-Orient, un acte de consécration du Moyen-Orient à la Sainte Famille de Nazareth a été réalisé.


Les regards et les prières des baptisés tournés vers l'icône - souligne un commentaire diffusé au Liban par le Centre catholique pour la communication - exprimeront la communion de foi entre les chrétiens de différentes confessions, unis par une dévotion commune à la Sainte Famille. Celle-ci est particulièrement vénérée par l'Église copte, gardienne des lieux éparpillés sur le territoire égyptien qui, selon la tradition locale, ont été traversés par Marie, Joseph et l'Enfant Jésus lorsqu'ils furent contraints de fuir en Égypte pour échapper aux cruels desseins du roi Hérode.

09 juillet 2021, 09:23