Vatican News
Don Alphonsus Bello, prêtre tué dans l'assaut de sa paroisse, au nord-ouest du Nigeria. Don Alphonsus Bello, prêtre tué dans l'assaut de sa paroisse, au nord-ouest du Nigeria. 

Un prêtre tué et un autre enlevé dans le nord du Nigeria

Une paroisse a été attaquée par un groupe d'individus armés la nuit du 20 mai, dans l'État de Katsina. Un nouvel épisode violent qui touche directement des membres de l'Église catholique.

Une église catholique a de nouveau été la cible d'une attaque d'hommes armés au Nigeria. Dans la nuit du 20 mai, rapporte l'agence Fides, un groupe d'individus non identifiés a fait irruption dans la paroisse Saint-Vincent Ferrer de Malunfashi, située dans le diocèse de Katsina, au nord du pays, non loin de la frontière avec le Niger. Les assaillants ont blessé plusieurs personnes selon l'agence de presse des Œuvres Pontificales Missionnaires, enlevé l'ancien curé de la paroisse le père Joe Keke, et tué son actuel curé, le père Alphonsus Bello.

«Ce matin, le corps du Père Alphonsus Bello a été retrouvé sans vie dans la terre agricole derrière l'école de formation catéchétique, a confirmé à Fides le directeur des communications sociales nationales du secrétariat catholique du Nigeria, le Père Umoh. Nous ne savons pas - a-t-il ajouté - où se trouve le père Joe Keke. Jusqu'à présent, aucun contact n'a été établi avec les ravisseurs». Le père Alphonsus Bello était âgé de trente ans et originaire du diocèse de Kaduna, plus au sud. 

Le Nigeria reste l’un des pays les plus à risque pour les chrétiens; les exactions et meurtres commis à leur encontre ne cessent d’augmenter depuis plusieurs années, surtout dans le nord où sévissent aussi bien les bandes criminelles que les terroristes jihadistes. 

21 mai 2021, 15:37