Vatican News
Les évêques allemands réaffirment leur opposition au suicide assisté. Les évêques allemands réaffirment leur opposition au suicide assisté. 

Évêques allemands: le suicide assisté dérive vers l'euthanasie

À l’approche de la Semaine œcuménique pour la vie, les évêques catholiques allemands ont publié une note dans laquelle ils rappellent que le suicide assisté mène fatalement à l’euthanasie. Le débat sur ce sujet a été relancé en février 2020 par la Cour constitutionnelle allemande qui a réaffirmé la notion de liberté et de dignité, inscrite dans la Loi fondamentale.

Vatican News

À la veille de l’ouverture de la Semaine œcuménique pour la vie qui débute ce samedi 17 avril à Augsbourg, l’évêque auxiliaire de la ville, Mgr Anton Losinger, également membre du Conseil d’éthique de Bavière, a défini le suicide assisté comme «un plan incliné qui roule fatalement la balle de l’euthanasie active, en l’accélérant».

L’évêque fait référence à l’annulation par la Cour constitutionnelle en février 2020 de la décision du Bundestag d’interdire le suicide médicalement assisté. Les juges, pour justifier leur arrêt, ont évoqué la notion de liberté et de dignité inscrite dans la constitution allemande comme un droit fondamental de chaque personne à disposer d’elle-même dans sa propre mort. Les médecins et les organisations d'euthanasie pourraient donc être appelés à satisfaire le désir de «suicide auto-responsable» conformément à une nouvelle réglementation légale. Une telle décision, explique Mgr Losinger, finit par créer une dérive vers l'euthanasie et nécessite donc «une objection et un arrêt».

Les médecins, d’aides à exécutants

«Avec la majorité des associations professionnelles médicales de la République fédérale d'Allemagne, l'Église catholique s'oppose vigoureusement et clairement à cette tendance», déclare l'évêque auxiliaire d'Augsbourg, soulignant que «le président de l'Association médicale mondiale, Frank Ulrich Montgomery, voit un changement fatal dans l'image du médecin, qui se transforme d'aide en exécutant.» C'est pourquoi, poursuit le prélat, «la Conférence épiscopale allemande (DBK) met en garde contre la tendance fatale selon laquelle le suicide auto-responsable et le suicide assisté pourraient se développer comme une forme plus ou moins «normale» de mort dans les situations de soins». Une telle attitude, en effet, accompagnée d'une «pression subtile et constante sur les personnes ayant besoin de soins et sur les personnes âgées qui ne veulent pas être une charge pour leur famille», conduira inévitablement à l'euthanasie active.

Soutien à la vie

Dans cette optique, les évêques d'Allemagne réaffirment que ce qui est nécessaire, c'est «l'aide, le soutien et la prise en charge des situations critiques», afin de permettre «le développement de perspectives de vie pour les personnes en difficulté». L'évêque auxiliaire d'Augsbourg invite ensuite à prendre en compte «la détresse psychologique qui prédomine dans la grande majorité des situations dans lesquelles une personne souhaite se suicider»: un facteur qui «exige une réévaluation des conditions de vie des personnes suicidaires».

Le suicide «n'est pas un acte de liberté, mais dans la plupart des cas, c'est un appel au secours à la société !» poursuit Mgr Losinger, selon qui «une bonne prise en charge, des soins palliatifs professionnels et l'expansion de l'idée d'hospice sont les outils appropriés» pour faire face à de telles situations. Tout en étant conscient, par conséquent, que «les suicides ne peuvent jamais être complètement évités - conclut le prélat - une société à visage humain est mise au défi de fournir une assistance à la vie, plutôt que le suicide assisté».

La Semaine œcuménique pour la vie qui s'ouvre demain a pour thème "La vie dans la mort" et se concentre sur les aspects pastoraux, médicaux et éthiques de l'assistance humaine aux personnes gravement malades et mourantes, en tenant compte également du contexte difficile causé par la pandémie de Covid-19. L'événement, qui en est à sa 26e édition, est promu par la Dbk, en collaboration avec l'Église évangélique d'Allemagne.

16 avril 2021, 15:19