Recherche

Vatican News
L'église Saint-Siméon-et-Sainte-Hélène de Minsk. L'église Saint-Siméon-et-Sainte-Hélène de Minsk. 

Au Bélarus, un nouveau président de l'épiscopat

L’épiscopat bélarusse a son nouveau président. Mgr Aleh Butkevich, évêque de Vitebsk a été élu à cette fonction mercredi 14 avril, lors de l’assemblée plénière des évêques à Minsk. L'assemblée s'est tenue aussi à l’occasion du 30e anniversaire de la reconstitution des structures de l'Église catholique dans le pays.

Mgr Butkevich prend la place de Mgr Tadeusz Kondrusiewicz, qui avait démissionné début janvier de son poste d'archevêque de Minsk en raison de la limite d'âge, mais qui continuera à remplir une série de missions au sein de la Conférence épiscopale (il est président de la Commission pour le culte et la discipline des sacrements et du Conseil pour l'œcuménisme, président de la Commission pour la pastorale).

Outre l’élection d’un nouveau président, l’assemblée des évêques bélarusses a porté sur les célébrations du début du mois de juillet en l'honneur de la patronne du Bélarus, la Mère de Dieu de Budslau, dans le sanctuaire national qui lui est dédié. Compte tenu de la persistance de la pandémie, seuls les «pèlerinages individuels» seront autorisés cette année encore.

30 ans de la renaissance de l'Église 

Les évêques ont également décidé que le 30e anniversaire de la renaissance de l'Église catholique en Biélorussie, ainsi que le 260e anniversaire du couronnement de l'icône miraculeuse de la Mère de Dieu de Bialynichy seront au centre d'une célébration nationale qui se tiendra à Bialynichy. Dans le cadre de la célébration, il y aura «un symposium, ainsi qu'une série de services et de célébrations avec la participation de croyants et de pasteurs de l'Église au Bélarus.» 

L'avènement de la République soviétique du Bélarus, dans l’après-guerre, et son annexion à l'Union soviétique, a conduit à la recrudescence des persécutions chrétiennes. Presque toutes les églises ont été fermées, de nombreux membres du clergé catholique ont été tués ou arrêtés. Cette persécution a atteint son apogée dans les années 1930, sous le régime stalinien.

Post-1989

Après la chute de l’URSS, l’Église biélorusse renaît progressivement de ses cendres. Dès l’été 1989, Mgr Tadeusz Kondrusiewicz est nommé administrateur apostolique du diocèse de Minsk pour les catholiques de Biélorussie (il sera ensuite nommé à Moscou de 1991 à 2007, avant de revenir à Minsk). Deux ans plus tard, en 1991, une Commission pour la traduction des textes liturgiques et de la littérature religieuse en biélorusse est créée. Aujourd’hui, la Biélorussie compte environ 500 prêtres, dont 90 étrangers. Selon l’Annuaire statistique de l’Église, les catholiques représentent dans ce pays 14% de ses 10 millions d’habitants, devant les autres minorités que forment les juifs, les protestants et les musulmans, et derrière les orthodoxes (plus de 48%). 

Avec Sir

16 avril 2021, 14:47