Vatican News
Dans les rues de Silvia, au sud de la Colombie. Dans les rues de Silvia, au sud de la Colombie.   (AFP or licensors)

Colombie: face aux groupes armés, les évêques appellent à 100 jours de cessez-le-feu

Dans un appel à la paix lancé en ce début de Semaine Sainte, les évêques colombiens vilipendent tout esprit de violences et les hostilités qui se poursuivent dans le pays, de la part de groupes armés.

En ce début de semaine sainte, les évêques des diocèses colombiens de Quibdó, Istmina-Tadó et Apartadó ont lancé un appel aux groupes criminels pour un cessez-le-feu de 100 jours. «Face à la situation insoutenable de violence, d'illégalité et d'exclusion sociale que connaît notre territoire, écrivent-ils dans leur message, nous lançons un nouveau cri angoissé pour la paix et la dignité. Nous invitons les protagonistes armés et les groupes criminels à un cessez-le-feu de cent jours, qui nous permettra d'ouvrir des espaces de réflexion et de conclure des accords humanitaires qui ouvrent l'horizon vers la paix intégrale dont nous avons besoin dans la ville de Quibdó et dans les autres municipalités du département de Chocó et d'Antioquia».

Répondre au cri des citoyens

Les évêques espèrent que les groupes criminels accepteront cet appel, afin que cessent les meurtres, les blessures, les enlèvements, les extorsions, les emprisonnements, les déplacements, le recrutement de mineurs, les menaces et les troubles qui affectent les communautés indigènes et métisses. 

 

 «D'autre part, poursuivent-ils, les institutions doivent répondre efficacement au cri des citoyens qui réclament des droits, la sécurité et le dialogue, et la société civile doit renoncer à toute attitude d'indifférence et de conformisme afin de contribuer de manière constructive aux solutions requises».

Dans leur message pour la Semaine Sainte 2021, les évêques exhortent aussi les catholiques à «vivre intensément le mystère pascal», en participant personnellement ou virtuellement aux célébrations de la Semaine Sainte, afin qu'elles deviennent «un espace de prière, de réflexion, de conversion et d'engagement qui fera de nous des personnes meilleures», de même qu’en acceptant l'invitation du Pape François à approfondir la réalité de la famille et la figure de saint Joseph.

Désordres et excès incompatibles avec la foi

Les évêques de Chocó et Antioquia appellent les catholiques, les chrétiens d'autres confessions et les secteurs de la société civile à grandir dans l'harmonie familiale, le respect des traditions religieuses et la conformité face aussi à la pandémie de Covid-19. «Le désordre, les excès, la corruption et les abus dans la coexistence sociale ne sont pas compatibles avec la foi chrétienne et les autres expressions de la spiritualité et de la culture des citoyens», ont-ils enfin assuré.

Bien que l'accord avec les Farc en 2016 en ait diminué l'intensité, la Colombie reste minée par un complexe conflit interne, qui depuis les années 1960 a vu s'affronter guérillas, milices paramilitaires d'extrême-droite et forces armées, faisant plus de neuf millions de victimes (morts, disparus, déplacés).

30 mars 2021, 12:01