Recherche

Vatican News
Le cardinal José Fuerte Advincula, ici lorsqu'il était archevêque de Capiz, et pas encore élevé à la pourpre cardinalice. Le cardinal José Fuerte Advincula, ici lorsqu'il était archevêque de Capiz, et pas encore élevé à la pourpre cardinalice.  

La joie des catholiques de Manille après la nomination de leur nouvel archevêque

Le cardinal Jose Fuerte Advincula a été nommé archevêque de Manille par le Pape François jeudi 25 mars, succédant ainsi au cardinal Luis Antonio Tagle. Les fidèles de la capitale philippine ont accueilli la nouvelle avec enthousiasme.

«J'accueille cette nomination comme une bénédiction non seulement pour moi, mais pour tous les fidèles de l'archidiocèse de Capiz et pour l'ensemble des Philippines. Je demande aux fidèles et aux religieux de prier pour moi et je prierai pour eux». C'est par ces mots que le cardinal Jose Fuerte Advincula, jusqu'à présent archevêque de Capiz, dans la province philippine de Tarlac, a commenté sa nomination comme 33e archevêque de Manille. Une nomination annoncée le 25 mars, soit près de quatre mois après sa création comme cardinal le 28 novembre dernier par le Souverain Pontife.


Engagé auprès des pauvres

Le cardinal Advincula, qui aura 69 ans le 30 mars, succède au cardinal Luis Antonio Tagle, qui a conduit l’archidiocèse de Manille d’octobre 2011 à février 2020, lorsque le Pape François l'a nommé préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples. Depuis lors, l'archidiocèse était gouverné par un administrateur apostolique qui n’était autre que l'évêque auxiliaire, Mgr Broderick Pabillo.

Né à Dumalag en 1952, le cardinal Advincula a été ordonné prêtre en 1976 et a étudié la psychologie puis le droit canonique à Manille, avant de poursuivre ses études à l'Angelicum à Rome. Avant d'être nommé archevêque de Capiz par Benoît XVI en 2011, il a été évêque du diocèse de San Carlos, dans la province de Negros Occidental, pendant dix ans. Au sein de la Conférence épiscopale des Philippines (CBPC), il a été membre de la Commission pour la doctrine de la foi et de la Commission pour les peuples indigènes.

La nouvelle de sa nomination a été accueillie avec joie par les catholiques de Manille, dont plusieurs ont exprimé à l'agence Ucanews l'espoir qu’il poursuive son engagement actif en faveur des droits de l'homme et des pauvres, comme il l’a fait ces dernières années en tant qu'archevêque de Capiz.

Remise de la barrette cardinalice

Le 28 mai prochain, il recevra du nonce apostolique aux Philippines, Mgr Charles John Brown, la barrette de cardinal que le Saint-Père n'a pas pu lui imposer personnellement lors du Consistoire de novembre dernier, en raison de la pandémie de Covid-19 qui l'avait empêché de se rendre à Rome. La date de son installation n'a pas encore été fixée, mais comme le rapporte l'agence Cbcpnews, elle pourrait avoir lieu vers la mi-juin.

Avec ses 3 millions de fidèles, ses 86 paroisses et ses neuf diocèses suffragants, l'archidiocèse de Manille est l'une des plus grandes juridictions ecclésiastiques des Philippines et aussi la plus ancienne. Elle a été élevée au rang d'archidiocèse en 1595.

Service de presse du Vatican - LZ

 

27 mars 2021, 18:03