Vatican News
Abbaye bénédictine de Göttweig construite en 1083, près de Krems an der Donau en Autriche. Abbaye bénédictine de Göttweig construite en 1083, près de Krems an der Donau en Autriche.  

L'Église autrichienne note une baisse des sacrements

Une activité intense en paroisses et institutions ecclésiastiques, moins de messes, plus de premières communions mais moins de baptêmes, conformément à la tendance démographique actuelle, à la baisse. Ce ne sont là que quelques-unes des données concernant le bilan 2019 de l'Église en Autriche. Un rapport officiellement publié le 13 janvier 2021 sur le site de la Conférence des évêques autrichiens.

Dans ce bilan annuel, il apparaît un réseau dense de paroisses et de bureaux pastoraux avec de nombreux bénévoles, malgré la baisse du nombre de participants aux célébrations dominicales, car il y a aussi une baisse du nombre de confirmations et de mariages religieux par rapport à l'année précédente.

Il n'y a pas encore de données officielles de la Conférence des évêques pour 2020. Cependant, l’on peut déjà avancer que le nombre de baptêmes, de confirmations, de premières communions et de mariages a diminué en raison de la pandémie car de nombreuses célébrations ont dû être reportées.

Légèrement moins de prêtres et diacres

Les statistiques officielles de l'Église autrichienne en 2019 contiennent également, entre autres, des données sur le clergé, les religieux et les paroisses, ainsi que des données sur la vie pastorale de l'Église: selon les résultats, bien que le nombre de prêtres ait légèrement diminué, on peut noter une situation relativement stable, de même pour les diacres permanents. En revanche, le nombre de religieux a de nouveau diminué, tout comme le nombre de religieuses, qui, en Autriche, est en légère mais constante diminution depuis des années. 

 

Le nombre de baptêmes a diminué, bien qu'il faille noter que 2017 est l'année où le nombre de baptêmes d'adultes - à partir de 14 ans – a été le plus élevé (890), alors qu'en 2019 il n'y en a eu que 540. Le nombre de mariages religieux a également diminué, alors qu'il était resté pratiquement stable les années précédentes.

La préparation aux sacrements se porte bien

En même temps, les statistiques montrent également le fort engagement volontaire dans la préparation aux sacrements: le nombre de personnes impliquées dans la préparation à la première communion -la seule en augmentation- et à la confirmation est relativement élevé, mais sur une plus longue période, il diminue légèrement parallèlement à la diminution du nombre d'enfants et de candidats à la confirmation.

14 janvier 2021, 14:59