Recherche

Vatican News
Vue sur la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes, le 16 mai 2020 Vue sur la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes, le 16 mai 2020  (AFP or licensors)

Le sanctuaire de Lourdes reste ouvert pendant le confinement

Alors que la France entre aujourd’hui dans une nouvelle période de confinement, le sanctuaire de Lourdes garde ses portes ouvertes. Les fidèles pourront s’y rendre «pour la prière personnelle».

Comme il y a quelques mois, le confinement vient à nouveau bousculer le calendrier des pèlerinages, mais le sanctuaire de Lourdes demeure un lieu de prière, d’espérance et de consolation en cette période d’épreuve, restant ainsi fidèle à sa vocation. Jusqu’au 1er décembre, date envisagée pour la fin du confinement en France, les portes du sanctuaire marial resteront ouvertes tous les jours de 8 heures à 20 heures.

Jusqu’au 1er novembre, la grotte demeure accessible. À l’occasion de la solennité de la Toussaint et de la commémoration des fidèles défunts, le sanctuaire propose par ailleurs trois jours de prière pour les défunts, du samedi 31 octobre au 2 novembre, avec une attention particulière donnée aux familles endeuillées par la pandémie de Covid-19.

À partir du lundi 2 novembre, seule la basilique Notre-Dame-du-Rosaire sera ouverte, uniquement pour la prière personnelle. Les pèlerins n’auront plus accès à la grotte, afin d’éviter tout rassemblement. Il leur faudra bien sûr se munir d’une attestation dérogatoire de déplacement pour se rendre au sanctuaire, et donc habiter à moins d’un kilomètre.

L’espérance n’est pas une illusion

«Le confinement est l’occasion pour ceux qui le peuvent et le veulent de redécouvrir l’importance de l’intériorité et de la vie spirituelle. Le sanctuaire de Lourdes souhaite être un soutien. Les chapelains ont cette mission de porter devant Marie toutes vos intentions», a récemment assuré sur son compte Twitter Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, recteur du sanctuaire. «Apprendre à vivre l’incertitude n’est possible que dans la confiance totale à Celui qui nous a promis de ne jamais nous abandonner. L’espérance n’est pas une illusion mais la certitude que le mal n’est pas vainqueur», rappelle-t-il également.

À Lourdes, la saison des pèlerinages s’arrête traditionnellement à la Toussaint. «Cette saison aura été inédite, mais plus de 800 000 personnes sont venues au sanctuaire depuis la fin mai. Elles ont pu y goûter la délicatesse de Marie pour ses enfants», assure le recteur.

30 octobre 2020, 16:30