Recherche

Vatican News
Les dégâts provoqués par les inondations à Saint-Martin-Vésubie. Les dégâts provoqués par les inondations à Saint-Martin-Vésubie. 

Alpes-Maritimes: l’Église au chevet des victimes des inondations

Les inondations consécutives à la tempête Alex ont provoqué d’énormes dégâts dans des communes situées autour de Nice, ainsi qu’en Italie.

Plusieurs jours après le passage de la tempête Alex et les inondations qui l’ont accompagnée, le traumatisme demeure vif dans les Alpes-Maritimes. Le bilan reste pour le moment de quatre morts officiellement recensés, mais huit personnes sont portées disparues et l'inquiétude perdure concernant treize autres personnes qui manquent à l’appel. De l’autre côté de la frontière, en Italie, deux morts sont à déplorer dans le Val d’Aoste et le Piémont. Des deux côtés de la frontière, les dégâts matériels sont colossaux. De nombreuses maisons ont été détruites, des routes, des ponts ont été emportés, les réseaux d'électricité et d'adduction d'eau ont été endommagés.

À ces urgences s’ajoute aussi le problème des corps emportés par le flot des eaux, qui a ravagé certains cimetières. Concernant le cimetière de Tende, un village autrefois italien mais rattaché à la France en 1947, la municipalité estime que plus de 150 corps ont été emportés. Des habitants en ont même retrouvé dans leurs jardins lors des opérations de déblayage. D’autres corps ont été emportés dans la mer, jusque sur des plages italiennes. Leur état de décomposition avancée a fait exclure aux enquêteurs qu’il puisse s’agir de victimes immédiates des inondations.

Le président de la République Emmanuel Macron, en visite ce mercredi sur les lieux de la catastrophe, a expliqué que «les mesures annoncées seront à la mesure de la catastrophe, à la mesure aussi de la solidarité qui s’est déployée sur le terrain».« Une tempête d’une ampleur sans précédent a ravagé plusieurs de vos villages et fauché des vies. Je m’incline devant la douleur des familles et des proches des victimes», a assuré le chef de l’État, qui doit intervenir ce soir sur plusieurs chaînes de télévision pour détailler les mesures de soutien.

Des chantiers de grande ampleur vont devoir être organisés pour réparer les infrastructures routières et les maisons qui ont été emportées par les eaux. Les autorités départementales estiment que la reconstruction pourrait prendre deux ans, et coûtera plusieurs centaines de millions d’euros. Environ 1 500 entreprises locales, souvent déjà en difficulté compte tenu de la crise du coronavirus, ont besoin de soutien.

La solidarité de l’évêque de Nice

L’évêque de Nice, Mgr André Marceau, a diffusé lundi un message de solidarité. «C’est avec beaucoup de peine et de douleur, mais fort de ce que j’ai pu entendre dans les communautés chrétiennes, que je veux apporter aux habitants de nos belles vallées du Var, de la Tinée, de la Roya, de la Vésubie, la solidarité et le bouquet de prières qu’en ce week-end difficile et douloureux j’ai pu glaner», a-t-il écrit.

Il assure tout faire pour que les communautés chrétiennes locales demeurent dans l’espérance et la transmettent au reste de la population, faisant aussi savoir que le recteur du sanctuaire de Lourdes, ville elle-même frappée par de graves inondations en 2012 et 2013, fait réciter à leur intention des chapelets à la Grotte.

«Que cet élan de solidarité et de prière se conjugue au présent, et qu’il soit dans notre diocèse un gage de fraternité. Nous marchons ensemble, nous ne vous oublierons pas», promet Mgr Marceau.

07 octobre 2020, 16:52