Recherche

Vatican News
Le mois d'octobre est le mois missionnaire Le mois d'octobre est le mois missionnaire 

En Suisse, le mois missionnaire dédié à la Guinée

«Me voici: envoie-moi» : c'est le thème choisi pour le Mois de la Mission universelle qui se déroulera en octobre. En Suisse, l'Église catholique a choisi de placer au centre de ce temps l'Église de Guinée et le rôle des laïcs.

Vatican News (avec agence)

Il y a l'aide matérielle des catholiques suisses à leurs frères guinéens. Il y a aussi l'exemple de l'Église de Guinée pour sa sœur suisse. Pour expliquer le choix de l'Église guinéenne comme référence de ce Mois de la Mission universelle, Missio, la branche suisse des Œuvres Pontificales Missionnaires internationales, rappelle que les centaines de catholiques guinéens ont répondu à l'injonction «me voici» qui évoque la vocation d'Isaïe, après le départ des étrangers, chassés du pays en 1967. L'Église guinéenne a ainsi survécu à une dictature et fleurit aujourd'hui, mais elle reste fragile. Dans cette aventure, le rôle des laïcs est grand, estime Missio, selon Cath.ch.

Collecte pour les diocèses les plus pauvres

Chacun doit trouver sa place dans l'Église pour l'aider du mieux qu'il peut. Missio propose ainsi du matériel d’animation à toutes les paroisses de Suisse afin d’inviter chacun, durant le mois d’octobre, à s’inspirer de l’exemple de la Guinée, et à réfléchir à sa place dans l’Église et à sa façon de vivre la Bonne Nouvelle au quotidien. 

Ce mois missionnaire est marqué par une collecte mondiale qui alimente un fonds de solidarité universelle en faveur des diocèses les plus pauvres. C'est le cas de ceux de N’Zérékoré et de Kankan en Guinée visités par Missio. Le diocèse de N’Zérékoré a eu à sa tête un évêque suisse, Mgr Maillat, qui, après son expulsion du pays, a dû reprendre les rênes du diocèse depuis la Suisse. Des liens existent d’ailleurs toujours entre les deux pays.

29 septembre 2020, 11:10