Recherche

Vatican News
Cérémonie de translation des reliques à Sofia Cérémonie de translation des reliques à Sofia 

Bulgarie: translation des reliques des saints Clément et Potit à Sofia

La capitale bulgare a accueilli hier jeudi la célébration solennelle de la translation des reliques des deux martyrs dans l'ancienne basilique paléochrétienne qui a donné son nom à la ville. Les reliques ont été données en février dernier par le Pape François au métropolite de Sofia et Patriarche de l'Eglise orthodoxe de Bulgarie.

À l'occasion de la fête de Sainte Sophie, célébrée jeudi 17 septembre dans la capitale bulgare, les reliques des Saints Clément et Potit, martyrs, données par le Pape François à l'Église orthodoxe bulgare en février dernier, ont été transférées dans la basilique de la ville. Saint Clément et Saint Potit, peut-on lire dans un message du Pape François au patriarche Néophyte, métropolite de Sophia, «continuent d'être pour nous, malgré les siècles passés, un exemple éloquent».

Dans ce message, lu par le président de la conférence épiscopale bulgare, Mgr Christo Proykov, le Saint-Père affirme que ces deux saints «nous rappellent que les martyrs appartiennent à toutes les Églises et que la sainte souffrance qu'ils endurent dans le martyre nourrit un œcuménisme du sang, qui transcende les divisions et invite tous les chrétiens à promouvoir l'unité visible des disciples du Christ».

A cette occasion, le vicaire du métropolite de Sofia, Mgr Polycarpe de Belogradchik, a lu à son tour un message de remerciement adressé au Pape de la part du Patriarche Néophyte. Un «grand honneur» ainsi qu'une «joie spirituelle» : tels sont les sentiments exprimés par le Patriarche de toute la Bulgarie, pour ce geste fraternel du Saint-Père qui fait suite à sa visite en Bulgarie en mai 2019. Selon une antique tradition, Saint Clément et Saint Potit sont liés à Sardique, ancien nom de Sofia, Saint Clément étant considéré comme le premier évêque de cette ville.

«L'histoire témoigne de la vie et de l'œuvre uniques de ces grands hommes, les premiers chrétiens et témoins de la foi du Christ, qui ont commencé leur voyage terrestre dans l'ancienne ville de Sardique», écrit le Patriarche. «C'est une grande bénédiction pour notre Église orthodoxe bulgare, poursuit-il, qui garde et perpétue l'œuvre des saints frères Cyrille et Méthode et de leurs saints disciples, de recevoir un fragment des saintes reliques du vénérable Pape Clément, fondateur de l'Église de Sardique et de son premier évêque, en tant que pont spirituel entre l'Église de Bulgarie et l'Église de Rome, et dont la grande action spirituelle et plein de grâce a réchauffé le cœur des peuples bulgare et italien pendant des siècles».

Vatican News Service-RB

18 septembre 2020, 11:34