Recherche

Vatican News
Des religieuses philippines en prière à Quezon, en février 2019 (photo d'illustration). Des religieuses philippines en prière à Quezon, en février 2019 (photo d'illustration). 

Philippines: meurtre d'une volontaire catholique défenseure des paysans

Zara Alvarez, une volontaire catholique du Groupe de solidarité des travailleurs, une organisation locale engagée dans la défense des droits des agriculteurs du diocèse de San Carlos a été abbatue le 17 août. Une exécution extrajudiciaire dénoncée par l'Église locale.

La liste des activistes sociaux assassinés aux Philippines s'allonge. Le 17 août, rapporte l'agence de presse Ucanews, Zara Alvarez, une volontaire catholique du Groupe de solidarité des travailleurs, une organisation locale engagée dans la défense des droits des agriculteurs du diocèse de San Carlos, a été abattue à Bacolod City, dans la région centrale des Visayas occidentales.

 

Selon des collègues, il s'agit d'un meurtre extrajudiciaire, l'un des nombreux meurtres perpétrés par les forces de l'ordre aux Philippines. Depuis plus d'un an, la militante recevait des menaces de mort en raison de ses plaintes répétées sur les conditions de vie difficiles des agriculteurs de la région.

Sa mort survient juste une semaine après le meurtre de Randall "Randy" Echanis, un militant connu pour ses luttes sociales en faveur des ouvriers agricoles et du monde paysan, retrouvé mort chez lui à Quezon le 10 août dernier, tué par balle et à l'arme blanche. Ce meurtre a été condamné par Mgr Gerardo Alimane Alminaza, l'évêque du diocèse de San Carlos, comme un «signe clair de l'immoralité évidente» que l'on respire dans le pays.

Les exécutions extrajudiciaires sont un phénomène qui n'est pas nouveau aux Philippines, mais qui connaît une recrudescence depuis le début de la "guerre contre la drogue" lancée en 2016 par le président philippin Rodrigo Duterte. 

Vatican News Service

18 août 2020, 16:00