Recherche

Vatican News
Travailleurs de Lagos (Photo d'illustration) Travailleurs de Lagos (Photo d'illustration)  (ANSA)

Mgr Akubeze au Nigeria: «les meurtres doivent cesser»

Les attaques terroristes presque quotidiennes dans le nord du pays ont décidé l’archevêque de Benin City et président de la conférence épiscopale à adresser une déclaration aux fidèles nigérians. Il propose de prier pour la nation durant 40 jours, du 22 août au 30 septembre 2020, veille de l’anniversaire de l’indépendance du pays

Vatican News

«Il n’y aura jamais de développement durable édifié sur le massacre de personnes innocentes, brutalement assassinées par des fondamentalistes et sans possibilité pour les victimes de recourir à la justice» : ce sont les mots de Mgr Augustine Obiora Akubeze, archevêque de Benin City et président de la conférence épiscopale nigériane dans ce communiqué adressé le 8 août dernier à tous les catholiques du pays au sujet de l’insécurité croissante.

«Nous sommes tous fatigués de cette situation» écrit l'évêque, qui exhorte les milieux politiques à ne pas instrumentaliser cette situation. «Il ne devrait y avoir qu'une seule réponse de la part de tous: les meurtres doivent cesser», ajoute-il.

Justice et paix pour le peuple

«Nous voulons que toutes les personnes qui souffrent des attaques incessantes au sud de Kaduna sachent que les catholiques du Nigeria prient pour elles» poursuit l'archevêque, appelant le gouvernement fédéral et celui de Kaduna à mettre fin aux massacres d'innocents et à traduire leurs auteurs devant la justice. Car, dit-il, «là où il n'y a pas de justice, il ne peut y avoir de paix. Là où il n'y a pas de paix, il ne peut y avoir de développement»; en conséquence, «tout gouvernement, étatique ou fédéral, qui veut la paix doit œuvrer en faveur d’une justice pour tous».

Mgr Akubeze rappelle les promesses faites aux Nigérians par l’actuel gouvernement fédéral lors de son entrée en fonction: éradiquer la corruption, garantir la sécurité des vies et des biens, travailler à une croissance économique rapide, résorber le chômage, assurer l’approvisionnement en électricité, améliorer les services de santé et d’éducation. Aujourd’hui, l’archevêque constate avec amertume que ces paroles n’ont été suivies d’aucun effet.

Appel à la prière

En conclusion, le président de la Conférence épiscopale exhorte les Nigérians à rappeler le gouvernement à ses devoirs ; il invite aussi tous les catholiques à s'unir dans la prière, en récitant un Notre Père, trois Je vous salue Marie et un Gloire au Père tous les jours après l'Angélus pendant quarante jours, à partir du 22 août 2020 et jusqu'au 30 septembre 2020, veille du jour de l'indépendance du pays. À cette date, les fidèles peuvent prier les mystères douloureux du rosaire à partir de midi, «pour que le Seigneur sauve le Nigeria».

11 août 2020, 16:38