Recherche

Vatican News
Police et manifestants devant le Reichstag, siège du Parlement allemand, le Bundestag, à Berlin, le 29 août 2020 Police et manifestants devant le Reichstag, siège du Parlement allemand, le Bundestag, à Berlin, le 29 août 2020  (ANSA)

L'épiscopat allemand appelle à la solidarité pour protéger la démocratie

Le président de la conférence épiscopale allemande, Mgr Georg Bätzing, s’est exprimé au nom des évêques du pays suite aux incidents survenus au Reichstag, le siège du Parlement à Berlin, le 29 août dernier, expliquant être «choqué».

Les condamnations ont été nombreuses suite aux débordements survenus samedi dernier dans la capitale allemande. Des centaines de protestataires ont en effet forcé un barrage de police pour tenter de pénétrer dans le palais du Reichstag à Berlin, qui abrite les députés du Bundestag. Plusieurs dirigeants allemands ont dénoncé dimanche une «atteinte à la démocratie» avec cette nouvelle étape dans la radicalisation du mouvement. Certains manifestants brandissaient des drapeaux du Reich allemand (Empire ayant disparu en 1919 après la Première Guerre mondiale) aux couleurs noire, blanche et rouge.

Cet incident a été le point d'orgue d'une manifestation d'«anti-masques» qui a rassemblé près de 40 000 personnes protestant contre les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 et s'est soldée par environ 300 interpellations lors d'échauffourées avec la police. Dimanche, les forces de l'ordre ont dispersé environ 2000 protestataires qui s'étaient une nouvelle fois rassemblés non loin du Reichstag.

La chancelière Angela Merkel a parlé d'«abus du droit de manifester».

Aux voix qui se sont élevées s’est ajoutée ce lundi celle des évêques allemands: «J'ai été choqué par les protestations croissantes le week-end dernier à Berlin. Les droits fondamentaux à la liberté d'expression et à la liberté de réunion ne font pas partie de la discussion, mais les scènes devant le Bundestag allemand sont inacceptables», écrit le président de la Conférence épiscopale allemande, Mgr Georg Bätzing.

«En tant que citoyens et en tant que chrétiens, nous devrions travailler pacifiquement pour protéger notre démocratie. Des dérapages comme celui qui s'est produit à Berlin le week-end dernier ne doivent pas se reproduire. En tant que société, nous devons être solidaires, indépendamment de toutes les différences d'opinion», conclut-il dans son message relayé sur le site de la Conférence épiscopale.

Vatican News Service – RB, avec AFP.

 

31 août 2020, 18:29