Recherche

Vatican News
Cérémonie marquant le 60e anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le 7 août 2020. Cérémonie marquant le 60e anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le 7 août 2020.  (AFP or licensors)

Sant'Egidio lance un appel à la paix en Côte d'Ivoire

La communauté catholique invite les Ivoiriens à «retrouver l'esprit d'Assise» pour constuire l'avenir du pays, encore profondément marqué par le poids des divisions passées.

La Communauté Sant'Egidio lance un appel pour la paix en Côte d'Ivoire «dans l'esprit d'Assise», en rappelant la rencontre de prière voulue par Jean-Paul II en 1986 dans la ville d'Ombrie avec des représentants de différentes religions pour partager l'espoir d'un monde meilleur, renouvelé, profondément fraternel et purement humain. 

Après des années de conflit, il n'y a plus aujourd'hui de guerre dans le pays, mais les conséquences des divisions vécues depuis une décennie sont évidentes dans une société où la violence est encore utilisée et où les plus faibles ne sont pas protégés, peut-on lire dans un communiqué diffusé à Abidjan. «Nous pensons surtout aux enfants abandonnés, à ceux qui vivent dans la rue, aux personnes âgées qui ne sont pas protégées et sont souvent marginalisées  mais aussi à l'augmentation de la pauvreté, résultat de la guerre, malgré la croissance économique qui a fait avancer le pays», écrit la Communauté de Sant'Egidio. Le mouvement d'inspiration catholique souligne ainsi vouloir «invoquer le sens de la responsabilité et de la solidarité de tous pour que tous deviennent des bâtisseurs de paix. Nous voulons, les uns à côté des autres, dans le respect de nos différences que nous considérons comme des éléments d'enrichissement mutuel et non de séparation, adresser une seule invocation à notre Père, Dieu tout-puissant.»

Les croyants peuvent lutter ensemble pour la paix

Pour la Communauté de Sant'Egidio, «la paix est toujours possible. Elle se réalise chaque jour avec des gestes d'amour, de solidarité, de fraternité» et «il n'est jamais acceptable de lier la confrontation et l'incitation à la haine à la religion, et il est encore plus scandaleux d'inciter à la guerre au nom de la religion», comme on le voit «avec amertume de nos jours dans trop de régions d'Afrique, du Moyen-Orient et dans le monde entier».

«Nous, en Côte d'Ivoire, en avons fait la douloureuse expérience, poursuit la communauté dans son communiqué, «mais même dans les moments les plus difficiles, les membres de Sant'Egidio, et les responsables des différentes confessions religieuses, avons toujours continué à nous parler et à nous rencontrer pour éviter que les divisions politiques, sociales et ethniques ne se transforment en guerre entre les religions, et pour que les églises et les mosquées soient préservées».

Pour le mouvement catholique il est important que les croyants des différentes confessions luttent ensemble dans une nouvelle bataille pour la paix et la non-violence. «Oui, la paix est possible. Allons vers la paix sans calcul, sans peurcomme un seul peuple qui veut vivre ensemble dans ce monde avec le désir qu'il y ait de la place pour tous les enfants de Dieu au-delà de toutes les différences et divisions», conclut la Communauté de Sant'Egidio d'Abidjan.

Vatican News Service

 

 

17 août 2020, 12:17