Recherche

Vatican News
Une manifestation pour le "oui" au référendum, le 16 août, à Santiago du Chili. Une manifestation pour le "oui" au référendum, le 16 août, à Santiago du Chili.  

L'Église chilienne invite à participer au référendum constitutionnel

Le 25 octobre prochain les Chiliens seront amenés à se prononcer sur un changement de Constitution. Un vote essentiel pour la conférence épiscopale chilienne, qui invite les citoyens à participer à ce moment démocratique.

Vatican News

La campagne électorale pour le référendum constitutionnel du 25 octobre prochain a débuté mercredi au Chili. Un scrutin qui a été repoussé de six mois en raison de l'épidémie de coronavirus. Les Chiliens devront se prononcer sur la rédaction d'une nouvelle Constitution qui n'a pas changé depuis son vote en 1980 alors que le pays vivait sous le régime d'Agusto Pinochet, et ce malgré la transition démocratique. Le dernier référendum sur la constitution a eu lieu en 1989.

Les évêques du pays invitent à la participation à ce moment important de la vie démocratique du pays. Sur le site de la conférence épiscopale, ils ont mis en ligne des fiches afin d'aider les communautés et les citoyens à connaître les options légitimes présentées, afin que chacun puisse former, en connaissance de cause et en conscience une conviction qui guide son vote personnel. Deux fiches, intitulées "En se préparant pour le référendum 2020" et "Constitution, référendum et démocratie" sont téléchargeables au format PDF. 

Progresser dans la justice et la paix

Une section du site de la conférence épiscopale est d'ailleurs entièrement consacrée au prochain référendum, nommée "participation citoyenne".

«Puisque nous aimons le Chili, il est dans notre intérêt que notre pays, la patrie de tous, progresse dans la justice et la paix, l'égalité des chances et de meilleures conditions pour les personnes et les groupes les plus vulnérables, écrivent les évêques, et cela ne saurait être réalisé par la violence ou par l'imposition arbitraire d'un secteur sur un autre». 

La mobilisation de tous les citoyens est importante pour l'Église chilienne. «Nous avons tissé le meilleur du Chili à travers le dialogue, l'amitié civique» précisent les évêques pour qui cette pandémie de Covid-19, avec ses conséquences douloureuses, «a montré l'urgence d'ouvrir des voies avec la contribution de tous»

La campagne électorale, qui doit d'abord débuter par la diffusion de spots radios puis des clips télévisés, s'achèvera le 22 octobre. 

27 août 2020, 15:02