Recherche

Vatican News
Dans un camp de réfugiés de Yagma, près de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Dans un camp de réfugiés de Yagma, près de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso.   (AFP or licensors)

Au Burkina Faso, le cardinal Ouedraogo appelle à la réconciliation

A l'occasion du pèlerinage au sanctuaire marial de Yagma le 15 août, l'archevêque de Ouagadougou a demandé à la Vierge de protéger le peuple burkinabé et de «veiller sur le pays qui cherche la réconciliation, la justice et la paix».

Vatican News

Comme chaque année à l'occasion du 15 août et de la Solennité de l'Assomption, le traditionnel pèlerinage au sanctuaire marial Notre-Dame de Yagma a réuni de nombreux fidèles au Burkina Faso. Un pèlerinage qui cette année a revêtu une dimension particulière puisqu'il s'agissait de son 25e anniversaire. A l'occasion de ce "jubilé d'argent", le cardinal Philippe Ouedraogo, qui a présidé la messe a tenu dans son homélie à confier son pays au regard protecteur de la Vierge Marie. 


Le cardinal s'est tourné vers la Vierge afin qu'elle puisse veiller sur le pays «qui cherche la réconciliation, la justice et la paix» a t-il rappelé. «Que Dieu nous libère de l'insécurité et des attaques terroristes, de la pandémie de coronavirus et nous donne des élections présidentielles et législatives pacifiques, crédibles et universellement acceptées» a également imploré l'archevêque burkinabé, alors que les élections se tiendront le 22 novembre prochain dans le pays.

Le pays consacré au Coeur Immaculé de Marie, Notre-Dame de Yagma

Situé dans la banlieue de Ouagadougou, le sanctuaire de Notre-Dame de Yagma est situé au sommet d'une colline, sur laquelle une reproduction en brique de la Grotte de Lourdes a été construite. La pose de la première pierre remonte à 1978. Le début effectif de la construction de l'église, souhaitée par le Pape Jean-Paul II lors de sa deuxième visite pastorale dans le pays en 1990, remonte à 1991, tandis qu'en 1998, la Conférence épiscopale du Burkina-Niger a proclamé Yagma "Centre national de pèlerinage".

Le Burkina Faso est le théâtre d'attaques jihadistes depuis cinq ans, en particulier dans le nord et l'est du pays. Des attaques qui ont fait près de 1.100 morts et plus d'un million de déplacés dans le pays depuis 2015. Le 2 février dernier, le pays avait été consacré au Coeur Immaculé de Marie, Notre-Dame de Yagma.

18 août 2020, 16:56