Recherche

Vatican News
Un fidèle le 5 juillet dernier dans la cathédrale métropolitaine de Rio de Janeiro. Les lieux de culte venaient de rouvrir après trois mois de confinement. Un fidèle le 5 juillet dernier dans la cathédrale métropolitaine de Rio de Janeiro. Les lieux de culte venaient de rouvrir après trois mois de confinement.  (ANSA)

Une journée de la charité ce dimanche au Brésil

Dans un message publié à l’occasion de cette journée annuelle célébrée le 19 juillet, le président de la conférence épiscopale affirme que «la charité ne peut être une pratique éphémère» mais qu’elle est «essentielle pour construire un monde plus juste». Mgr Oliveira de Azevedo espère beaucoup en ces temps de pandémie.

Vatican News

«Ceux qui se consacrent à la charité sont en accord avec le cœur de Dieu»,  écrit le président de la Conférence des évêques du Brésil (CNBB), Walmor Oliveira de Azevedo, dans un message publié à l’occasion de la Journée de la charité, célébrée dimanche prochain, 19 juillet.

«La charité ne peut être une pratique éphémère, qui ne cherche qu'à apaiser la conscience de ceux qui sont prêts à aider» poursuit-il, «elle doit guider toutes les dimensions de la vie et de la société, devenir un pilier sur lequel chacun fonde sa conduite, en se mettant au service de son prochain, qui est un frère».

Le prélat invite au nom des évêques à se montrer solidaire, une «urgence» selon lui pour transformer la société et construire un monde «différent, plus juste, solidaire et fraternel». Le changement doit partir du cœur de l’homme. Cette Journée de la charité est une opportunité pour les chrétiens afin qu’ils prennent le temps de reconnaître le pouvoir de transformation du service, explique Mgr Oliveira de Azevedo.

Solidaires par temps de pandémie

Il y a quelques jours, lors d'une réunion virtuelle, les représentants des 18 bureaux régionaux de la CNBB ont réfléchi au thème de la charité, alors que le plus grand pays latino-américain subit de plein fouet la pandémie de coronavirus.

«Avec le Pain eucharistique, la Parole de Dieu et l'action missionnaire, la charité doit être un pilier de la vie ecclésiale» avait alors affirmé le secrétaire général de la Conférence des évêques du Brésil, Mgr Joel Portella Amado.

Au Brésil, plus de 2 millions de personnes ont été infectées par la Covid-19 qui a tué près de 80 000 personnes. Un signe d’espoir toutefois, selon l’Organisation mondiale de la santé, l'épidémie a atteint un «plateau» dans le pays. L’OMS appelle les autorités à saisir «cette opportunité pour repousser la maladie».

18 juillet 2020, 15:40