Recherche

Vatican News
Le 20 janvier dernier, lors de la fête de Santo Niño à Manille. Le 20 janvier dernier, lors de la fête de Santo Niño à Manille.  (ANSA)

Philippines: la statue de Santo Niño détruite lors d'un incendie

La statue de Santo Niño, symbole de l'arrivée du christianisme dans l'archipel des Philippines, est l'une des icônes religieuses les plus vénérées du pays. Elle a été détruite par les flammes vendredi dernier à Manille.

Lisa Zengarini - Cité du Vatican

C'est la plus ancienne et l'une des icônes religieuses les plus vénérées des Philippines, un cadeau de l'explorateur Ferdinand Magellan aux premiers catholiques de l'archipel. La statuette de Santo Niño (l'Enfant Jésus) n'a pas été épargnée par l'incendie dévastateur qui a détruit vendredi dernier l'église qui l'abritait dans le quartier de Pandacan, à Manille.

L'incendie, qui s'est déclaré à la mi-journée, a englouti en très peu de temps l'église et le couvent adjacent y compris les bancs, les icônes et le mobilier liturgique, à l'exception de quelques calices et du ciboire où se trouvaient les hosties consacrées qui ont miraculeusement échappé aux flammes. De la statue de l'Enfant Jésus, seuls le globe, la croix qu'il tenait dans ses mains et une partie de ses vêtements, brûlés, ont été retrouvés au terme de deux jours de fouilles.

L’émotion de la communauté chrétienne

Cette nouvelle a provoqué un grand désarroi aux Philippines, où chaque année, le troisième week-end de janvier, des millions de fidèles viennent participer à la procession de la fête du Santo Niño, l'une des traditions les plus importantes des catholiques philippins, avec la fête du Nazaréen noir, célébrée le 9 janvier.

Samedi dernier, l'administrateur apostolique de Manille, Monseigneur Broderick Pabillo, s'est rendu sur place pour un état des lieux, rapporte l'agence de la Conférence épiscopale des Philippines. Il a exhorté les fidèles à soutenir la reconstruction de l'église en les invitant à se joindre à la prière, afin qu'elle puisse être édifiée le plus rapidement possible. Les autorités municipales de la capitale se sont déclaré prêtes à apporter leur contribution.

Ne pas perdre espoir et reconstruire

Le curé de la paroisse, le père Sanny de Claro, s'est dit optimiste. Selon lui, la découverte du ciboire avec les hosties intactes est un encouragement à l'espoir. Il a donc exhorté les fidèles à ne pas s’apitoyer : «Nous devons recommencer et reconstruire le symbole de notre foi, nous devons nous relever plus forts et plus unis» a-t-il dit, soulignant que les reliques sauvées de l'incendie seront bientôt à nouveau exposées à la vénération des fidèles.

Construite en bois sombre, comme le célèbre Nazaréen noir, la statue de Saint Niño est le symbole de l'arrivée du christianisme aux Philippines. Selon la tradition, elle a été donné en 1521 par l'explorateur Ferdinand Magellan à la reine de Cebu. Perdue au cours d’un incendie lors de la révolte sur l'île de Mactan qui coûta sa vie au marin portugais, la statue a été retrouvée au XVIIe siècle, là où l'église et le couvent des Augustins ont été construits. Elle était vénérée depuis par les Philippins qui la considèrent comme miraculeuse.

 

13 juillet 2020, 17:31