Recherche

Vatican News
Le 8 juin dernier, une religieuse en prière à Hyderabad, dans le centre du pays, Le 8 juin dernier, une religieuse en prière à Hyderabad, dans le centre du pays,  (AFP or licensors)

Covid : l’Église mobilisée en Inde, pays en voie de reconfinement

L’Inde est un des pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 avec plus de 906 000 personnes infectées. En raison d’une hausse des contaminations, plusieurs États et localités ont procédé à un reconfinement. L’Église, elle aussi touchée, alerte sur cette situation et tente de venir en aide aux plus faibles.

Vatican News

C’est le plus vaste reconfinement local en Inde depuis la levée des restrictions imposées au niveau national en juin. À partir de demain jeudi, le grand État du Bihar dans le nord du pays impose un reconfinement pour deux semaines à ses 125 millions d’habitants afin de freiner la propagation du virus. Dans cet État pauvre frontalier du Népal, près de 18 000 cas ont été enregistrés dont 160 décès.

Déjà mardi, dans la mégapole de Bangalore, capitale du high tech au sud du pays, 13 millions d’habitants ont été appelés à rester chez eux. Seuls les commerces essentiels restent ouverts. La ville compte près de 20 000 malades de la Covid-19. Parmi eux, l’archevêque émérite de Bangalore, Mgr Bernard Moras dont les conditions de santé étaient déclarées stables le 7 juillet dernier.

12 religieuses hospitalières contaminées

À l’extrême nord-est du pays, douze religieuses sont également hospitalisées dans un établissement public. Elles travaillaient dans un hôpital catholique du diocèse de Dibrugarh fondée par leur congrégation pour y soigner les pauvres de la région. L’hôpital a été fermé le temps d’être désinfecté. Il avait une capacité de 100 lits. Dans l’État d’Assam plus de 11 000 cas était enregistrés début juillet.

En raison d’une hausse des contamination, l’État d’Assam, mais aussi de l’Uttar Pradesh, du Kerala ou du Tamil Nadu ont annoncé des restrictions supplémentaires.

La ville de Pune a également été confinée à l’ouest, à 150km de Bombay. La grande ville économique du pays a été un des premiers foyers de l’épidémie. Sur place, l’Église s’est organisée pour venir en aide aux malades et aux plus pauvres, directement affectés par le confinement au printemps. La paroisse Saint-Pierre du quartier de Bandra a, par exemple, distribué plus de 40 000 repas depuis le mois de mars.

Des kits d'aide distribués

Dans le centre du pays, la communauté salésienne s’est également mobilisée pour venir en aide à tous ceux qui se sont mis sur les routes pour rejoindre leur village d’origine à l’aune du confinement, par peur de la maladie et d’une plus grande précarité. Dans l’État d’Hyderabad, les religieux ont distribué des kits de nourriture, des produits d’hygiène, mais aussi des crayons de couleurs à quelque 400 familles avec enfants. C’est ce que rapporte le dernier numéro de la revue mensuelle des Missions Don Bosco.

Le geste spectaculaire restant celui du cardinal George Alencherry, le chef de l’Église syro-malabar. Fin mars, dès le premier jour du confinement national, il a mis à la disposition des autorités civiles 250 centres de soin catholiques pour lutter contre le virus, rapporte UCA News. Le Premier ministre du Kerala, Pinarayi Vijayan, l’avait alors remercié publiquement sur Twitter.

.

15 juillet 2020, 17:09