Recherche

Vatican News
Le cardinal Manuel José Macário do Nascimento Clemente, patriarche de Lisbonne, en mars 2020 Le cardinal Manuel José Macário do Nascimento Clemente, patriarche de Lisbonne, en mars 2020 

Le Patriarche de Lisbonne écrit aux familles, «écoles de vraie communion»

Le 7 juin prochain, dimanche de la solennité de la Sainte Trinité, l’Église du Portugal célébrera la journée des familles. À cette occasion, le cardinal Manuel José Macário do Nascimento Clemente a rédigé une lettre invitant à «la promotion et la protection des familles», en particulier dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique.

Le cardinal Manuel José Macário do Nascimento Clemente rappelle aux familles leur vocation dans cette lettre publiée sur le site du Patriarcat de Lisbonne. «Les parents et les enfants, les grands-parents et les proches constituent le noyau fondamental de l'entraide et de l'affection» exprimées par la famille, où «la communauté acquiert son premier visage», écrit le patriarche portugais. Par conséquent, poursuit-il, «la promotion et la protection des familles doivent être le premier objectif de toute société organisée». «Nous avons beaucoup à faire dans ce sens», fait remarquer le cardinal Clemente, «surtout maintenant que la crise sanitaire et économique touche beaucoup de personnes et rend difficile la survie de beaucoup», en particulier concernant le maintien d’un emploi.

La redécouverte de l'Église domestique

La pandémie de coronavirus a obligé les familles à vivre en quarantaine, «dans une proximité constante», souligne le patriarche de Lisbonne, estimant que cela a permis de redécouvrir «la dimension de l'Église domestique: beaucoup, en effet, ont suivi de chez eux les célébrations eucharistiques et les moments de prière tenus par les prêtres, tandis que l'impossibilité de recevoir les sacrements a accru l'ancienne pratique de la "communion spirituelle", ainsi que la récitation du Rosaire et la lecture de la Parole de Dieu». L'espoir du prélat portugais est que «beaucoup de ces habitudes se maintiendront, en intégrant l'indispensable pratique sacramentelle et communautaire» qui reprend peu à peu dans le pays depuis la Pentecôte.

«Je suis très reconnaissant aux familles du diocèse de Lisbonne, écrit encore le cardinal Clemente, pour tout ce qu'elles ont fait en ce moment difficile pour rester unies dans l'entraide et la prière, ainsi que pour répondre aux besoins des autres, et des personnes les plus fragiles». Il assure prier «pour que l'Église se définisse vraiment comme une "famille de familles”», reprenant par là une expression de l'Exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia du Pape François (n. 87). «J'ai une grande confiance en ce que l'Esprit de Dieu fait dans et à travers les familles» pour le bien de la société, conclut le Patriarche de Lisbonne.

La pandémie de coronavirus a fait plus de 1400 morts au Portugal, et 32 700 personnes contaminées sont recensées au 2 juin. 

02 juin 2020, 13:23