Recherche

Vatican News
Une famille de réfugiés syriens à Athènes, la capitale grecque. Une famille de réfugiés syriens à Athènes, la capitale grecque.  

Journée mondiale des réfugiés: l'appel de Caritas à entendre leur souffrance

Alors que les Nations-Unies célèbrent ce 20 juin la journée mondiale pour sensibiliser à la cause des réfugiés et déplacés, le secrétaire général de Caritas Internationalis exhorte la communauté internationale à prendre des mesures concrètes pour assurer la dignité de ces personnes. Un défi rendu encore plus urgent en pleine pandémie de Covid-19.

Vatican News

Alors que l'ONU célèbre le 20 juin la Journée mondiale des réfugiés, le secrétaire général de Caritas Internationalis Aloysius John publie un message dans lequel il en appelle aux consciences. Selon lui, il est nécessaire de changer notre regard sur les millions de réfugiés et déplacés dans le monde, de ne pas être insensible à leur souffrance.

«En ce jour des réfugiés, comment la communauté internationale peut-elle faire la sourde oreille aux cris de ces réfugiés et déplacés qui souffrent en silence ? Pour beaucoup dans le monde, ces personnes n'ont ni visage ni histoire, s'interroge Aloysius John, nous nous intéressons rarement à leurs histoires de souffrances indicibles, de douleurs persistantes et surtout aux histoires de déshumanisation où ces personnes vivent dans des conditions très précaires» déplore t-il. 

La pandémie est une leçon de solidarité

Pour le secrétaire général de Caritas Internationalis, la pandémie de Covid-19, qui n'est pas finie, est un avertissement sur la solidarité qui ne doit pas passer au second plan, alors que les réfugiés et déplacés sont encore plus vulnérables en raison du coronavirus. «L'épidémie de Covid-19 nous a appris une leçon importante, la nécessité d'une solidarité mondiale pour lutter contre tout ce qui affecte l'humanité. Cette année, 2020, doit nous conduire à une nouvelle façon de répondre aux réfugiés et à leur détresse» peut-on lire dans le message. 

Pour Aloysius John, «il est urgent d'accueillir les réfugiés avec empathie et solidarité, de s'attaquer aux causes profondes du phénomène et de développer un système économique juste qui leur garantisse l'égalité des chances». Les réfugiés sont victimes d'un système injuste qui a poussé des millions de personnes hors de leurs terre d'origine. «En tant que Caritas Internationalis, notre principal objectif est de cultiver la fraternité en exprimant notre souci et notre amour pour les plus vulnérables, et les réfugiés en font partie, poursuit Aloysius John dans son message, invitant les décideurs «à prendre des décisions courageuses pour protéger les réfugiés».

Garantir les besoins fondamentaux

En 2019, 33,4 millions de personnes ont été forcées de s'exiler sur les routes de 145 pays, déclare le secrétaire général de Caritas Internationalis. L'organisation catholique rappelle son «contact étroit avec les souffrances des réfugiés» et demande que les responsables politiques mettent place trois axes majeurs dans leurs décisions: qu'ils veillent à la mise en place de politiques qui contribuent à accueillir les réfugiés de manière digne et sûre, qu'ils garantissent aux réfugiés leurs besoins fondamentaux tels que la nourriture, l'eau et les soins de santé, leur permettant ainsi de vivre dans la dignité, et qu'ils leur donnent l'accès à des conditions de vie sûres, en particulier en cette période de pandémie. 

20 juin 2020, 10:44