Recherche

Vatican News
Écoliers au Kenya Écoliers au Kenya 

Les évêques kényans condamnent les projets d'éducation sexuelle dans les écoles

La Conférence épiscopale du Kenya (Kccb) blâme fortement les projets visant à introduire l'éducation sexuelle dans les programmes scolaires comme méthode pour freiner les grossesses précoces chez les étudiantes.

Vatican News

Dans une déclaration rapportée par l'agence Cisa et signée par Monseigneur Joseph Mbatia, président de la commission Santé de la KCCB, il est rappelé que «les parents ont le privilège et le devoir, donnés par Dieu, de cultiver toute vie qu'ils reçoivent, notamment en matière de vertu et de valeurs». Par conséquent, l'éducation sexuelle doit être «adaptée à l'âge» de chacun.

Le document fait également référence aux nombreux enfants qui, dans le contexte de la pandémie Covid-19 qui a forcé les familles à se mettre en quarantaine, ont été les plus exposés au risque de violence domestique, d'abus d'alcool et de drogue, de pauvreté et de manque de biens de première nécessité. «En tant qu'évêques, nous réaffirmons fermement que la protection des mineurs est la responsabilité de tous», indique la déclaration.

Promouvoir l'éducation dans ce domaine signifie donc «éduquer à la protection des enfants» afin de réduire «considérablement» leur «exploitation sexuelle et les grossesses d'adolescentes qui en résultent». Dans le même temps, le KCCB souligne son opposition aux tentatives de légalisation de l'avortement dans le pays par le biais d'une loi sur la santé reproductive actuellement examinée par le Sénat.

25 juin 2020, 15:51