Recherche

Vatican News
Saint Gabriel de Notre-Dame-des-Douleurs (1838-1862). Saint Gabriel de Notre-Dame-des-Douleurs (1838-1862).  

Il y a cent ans, la canonisation de saint Gabriel de Notre-Dame-des-Douleurs

Le saint patron des jeunes catholiques d’Italie et des Abruzzes fut canonisé le 13 mai 1920 par le Pape Benoit XV. Le Sanctuaire Saint Gabriel de Notre-Dame-des-Douleurs situé au pied du Gran Sasso, massif des Appenins dans les Abruzzes est l’un des quinze sanctuaires les plus visités au monde. Son recteur, le père Dario Di Giosia, célèbre une messe diffusée en direct ce 13 mai 2020 en l’honneur de ce saint.

Andrea De Angelis - Cité du Vatican

Après la visite historique de Saint Jean-Paul II en 1985, on attendait beaucoup cette année d’une arrivée éventuelle du Pape François. Cependant, la crise sanitaire en a décidé autrement. Le sanctuaire de Saint-Gabriel de Notre-Dame-des-Douleurs est l'un des quinze lieux de pèlerinage les plus visités au monde, avec plus de deux millions de fidèles présents chaque année. Il est situé au pied du Gran Sasso, dans la municipalité d'Isola del Gran Sasso d'Italia, dans la province de Teramo et est divisé en quatre structures principales à partir du couvent, qui abrite le siège des Passionistes et représente le lieu où le saint est mort en 1862.  

Ce mercredi 13 mai 2020, à 17 heures, le recteur, le père Dario Di Giosia, célébrera une messe solennelle, sans la présence des fidèles, mais qui sera diffusée en direct sur Facebook et YouTube sur les pages «Sanctuaire de Saint Gabriel dell’Addolorata».

«Espérons que les cloches résonnent bientôt»

«Le 13 mai, il y a cent ans, les cloches ont sonné pendant une heure, dans tout Rome. Nous espérons qu'elles résonneront bientôt pour célébrer le souvenir de ce jour et la fin de ce moment difficile», affirme le recteur du sanctuaire depuis septembre dernier, le père passioniste Dario Di Gioisa. 

 

«Cette messe ce 13 mai à 17 heures est une façon de se souvenir d'un saint dont la présence est dans le cœur de nombreuses personnes et qui est mort d'une maladie pulmonaire endémique à seulement 24 ans». Le père Dario a ensuite évoqué la prière internationale du chapelet en direct ce samedi 16 mai, prière qui reliera Cracovie à Belo Horizonte au Brésil, et New York à Bergame, deux lieux très touchés par le drame de la pandémie. Une bénédiction particulière pour tous les élèves qui doivent passer leurs examens de fin d’études secondaires aura également lieu.

La visite du Cardinal Parolin

L'année dernière, le secrétaire d'État du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin, s’était rendu au sanctuaire. Au cours d’une veillée, il avait déclaré: «Jésus n'est pas le prophète d'un nouveau message religieux ou social, mais comme l'a rappelé Saint Jean-Paul II dans son encyclique Redemptor Hominis, le "centre du cosmos et de l'histoire". Saint Gabriel l'a vécu de première main», avant d’ajouter: «sans le Ressuscité, on ne peut pas vivre pleinement sa vie».

Protecteur des Abruzzes

Né en 1838 à Assise en Ombrie, onzième de treize enfants et bientôt orphelin de mère, Francesco Possenti déménagea avec sa famille à Spoleto, où il mûrit sa vocation religieuse et la décision de rentrer, en 1856, dans la Congrégation des Passionistes dans la province italienne de Macerata avec le nom de Gabriele de Notre-Dame-des-Douleurs. 

Les premiers événements prodigieux à travers lesquels sa sainteté a commencé à se manifester, canonisée par le pape Benoît XV en 1920 (il a également été déclaré patron de la jeunesse catholique italienne en 1926 par Pie XI et, en 1959, protecteur des Abruzzes par le pape Jean XXIII), datent de l’époque de l’exhumation du corps en octobre 1892, et se succédèrent nombreux au fil des décennies suivantes.

13 mai 2020, 12:00