Recherche

Vatican News
La prière du chapelet est un outil privilégié pour demander l'intercession de Marie en ce temps d'épreuves. La prière du chapelet est un outil privilégié pour demander l'intercession de Marie en ce temps d'épreuves.  (©robyelo357 - stock.adobe.com)

Les évêques du Canada renouvellent la consécration de leur pays à Marie

En ce 1er mai 2020, les évêques du Canada, tout comme ceux des États-Unis voisins, effectuent un rite de consécration de leurs diocèses et de leur nation à Marie. Cette démarche est organisée dans le contexte de l'épidémie de coronavirus. D'autres épiscopats, comme en Italie, proposent des initiatives semblables en ce premier jour du mois de Marie.

Renouvelant une démarche déjà effectuée dans le passé, notamment en 2017, les évêques catholiques du Canada consacrent en ce 1er mai leurs diocèses ou leurs éparchies à Marie, Mère de l'Église, en lui demandant sa protection pendant la pandémie du Coronavirus, semblable à ce qui a déjà été fait par d'autres conférences épiscopales à travers le monde. En compagnie des évêques, les pasteurs, les familles, les groupes, les individus et d'autres communautés peuvent également se joindre à la consécration dans un effort mondial de nous unir dans la foi et la prière en cette période difficile.

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), en communion fraternelle avec la direction de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB), a convenu que cette consécration mariale aura lieu le même jour dans les deux pays, ce qui en fera une intercession très signifiante et puissante à la Vierge Marie dans toute l'Amérique du Nord, est-il indiqué sur le site de la conférence épiscopale. Les évêques du Mexique, ainsi que d'autres pays de l'Amérique latine et des Caraïbes, ont consacré leurs diocèses et leurs éparchies à la Sainte Vierge lors du dimanche de Pâques, le 12 avril. Cette démarche s'inscrit aussi dans les appels du Pape François à se confier à Marie en ce temps de coronavirus, notamment sa prière du 11 mars 2020 et son appel à prier le chapelet tout au long de ce mois de mai.

La symbolique mariale du mois de mai

Le premier jour de mai revêt une importance particulière puisqu'il souligne le début de tout un mois en l'honneur de la Bienheureuse Vierge Marie. «Le mois de mai est dédié de façon spéciale à la Mère du Christ. Nous croyons qu'elle est, en un sens spirituel mais réel, notre mère aussi», a dit Mgr Richard Gagnon, archevêque de Winnipeg et président de la CECC. «Nous nous tournons vers elle et nous lui demandons le secours de ses prières puissantes et maternelles à Dieu pour nous. Nous consacrer à Marie, c'est être uni à elle en remettant entièrement nos vies à Dieu.»

Pour aider les diocèses et les éparchies à faire cette consécration, comme pour les familles, les communautés et les personnes seules, la CECC a préparé une prière spéciale à réciter pendant cet acte solennel. 

Texte complet de la prière de consécration: 

«Très sainte Vierge Marie, Mère de l’Église, en cette période de pandémie, nous tournons nos regards vers toi, et, dans le Christ, nous te consacrons les fidèles de notre diocèse (ou éparchie) ainsi que toute la population du Canada.

À l’Annonciation, en ton coeur la crainte a fait place à la confiance lorsque tu as accueilli le mystérieux plan d’amour de Dieu, qui, par sa providence, ses soins et sa sollicitude, a engendré une vie nouvelle en toi et par toi. Intercède pour nous tes enfants, nous t’en prions, Vierge très fidèle.

Donne-nous la foi, l’espérance et la persévérance pendant que nous nous efforçons de rendre service et de porter témoignage à tous, en répondant aux besoins de ceux et celles qui sont affectés par ce virus. Debout au pied de la croix au Calvaire, tu t’es unie aux souffrances du Christ, et ainsi, tu as contribué de façon unique au mystère de notre rédemption.

Nous te supplions, Santé des malades, d’attirer vers toi dans ta compassion maternelle les frères et soeurs de ton Fils Jésus et tous ceux et celles qui sont affligés par cette pandémie. Fortifie les mourants et réconforte les personnes qui pleurent, pour que nous puissions tous ressentir la grâce de guérison du Christ, notre divin Médecin. Au Cénacle, après la Résurrection, tu as accompagné les Apôtres dans la prière pour l’effusion du Saint-Esprit. Dans ton souci maternel de Consolatrice des affligés, accompagne les professionnels des soins de santé, tous ceux et celles qui prennent soin des malades, et les personnes qui cherchent un remède pour mettre fin à cette pandémie, pour que l’Esprit Saint puisse renouveler la face de la terre.

À nous tous, très chère Marie, Mère de tous les vivants, sois présente et répands ta tendresse tandis que nous levons les yeux vers toi, qui brilles devant toute la communauté comme compagne miséricordieuse et compatissante sur notre chemin. À tant d’occasions, lorsque des fardeaux ont pesé lourdement sur leur coeur et dans leurs nombreuses nécessités, les fidèles chrétiens ont cherché refuge sous le manteau de ta protection.

Viens à notre secours sans tarder, Mère de Miséricorde, et délivre-nous des dangers qui nous entourent en ces heures de besoin; veille en particulier sur les personnes âgées, faibles et malades, sur nos enfants et l’unité de nos familles, et sur toutes les personnes qui se dévouent si généreusement dans l’accompagnement pastoral envers ceux et celles qui sont dans le besoin; jusqu’à ce que nous trouvions tous sécurité et réconfort dans tes bras et dans ton étreinte maternelle.

Amen.»

01 mai 2020, 09:21