Recherche

Vatican News
Une fidèle chinoise suit la messe du Pape à Sainte-Marthe Une fidèle chinoise suit la messe du Pape à Sainte-Marthe 

Comment la messe à Sainte-Marthe a été suivie en Chine

Grâce à l'application Wechat et à une traduction simultanée, des milliers de personnes ont suivi les célébrations quotidiennes du Pape François chaque matin durant ces deux derniers mois.

Francesco Liang – Cité du Vatican

Des milliers de personnes en République populaire de Chine ont suivi la messe célébrée quotidiennement par le Pape au cours des dernières semaines. Dans le monde, les simples liturgies quotidiennes depuis la chapelle de la Maison Sainte-Marthe ont été suivies par des millions de fidèles, grâce à la diffusion et aux reportages télé-radio en plusieurs langues. Et ce cadeau, que l'évêque de Rome a voulu offrir chaque jour à tant de personnes incapables de quitter leur foyer dans les moments difficiles, a également atteint les fidèles catholiques chinois.

La diffusion en direct a commencé le 27 mars, lorsque François a animé, sur la place Saint-Pierre, vide et sous la pluie, un moment de prière spécial pour demander à Dieu la fin de la pandémie. Le 30 mars, la diffusion de la messe à Sainte Marthe a également commencé en Chine, par le biais des médias sociaux. La première célébration en direct a eu 280 vues, puis le nombre a augmenté de jour en jour. Ces derniers jours, le nombre de personnes connectées en temps réel quotidiennement est monté à environ 7 ou 8 mille, et plus de 10 000 consultations. Les messes ont été suivies surtout par des fidèles connectés à un support informatique unique, surtout le dimanche.
 
Les célébrations ont été retransmises par smartphone, via Wechat, l'application la plus populaire en Chine, et couramment utilisée par les personnes âgées. Dans certains cas, les enfants les plus jeunes et les plus dégourdis, grâce aux nouvelles technologies, ont pu diffuser les images sur l'écran d'ordinateur ou de télévision afin qu'elles soient plus facilement partagées avec toute la famille et plus visibles, notamment pour les personnes âgées. La traduction simultanée, toujours diffusée par Wechat, a permis à toutes les personnes connectées de comprendre l'homélie du Pape.
 
Ainsi, des hommes et des femmes, des enfants et des jeunes, ainsi que leurs grands-parents - tous contraints de rester à la maison pour éviter la contagion du coronavirus - ont pu suivre les messes du matin du Pape, importantes aussi parce que pendant plus de trois mois, en raison de l'urgence, ils n'ont pas pu participer en personne aux liturgies célébrées dans les églises chinoises.

La nouvelle de la fin de la retransmission en direct de la messe à Sainte-Marthe a été accueillie avec un peu de souffrance et aussi avec quelques larmes, car, surtout pour les personnes âgées et les malades, cette célébration était devenue un rendez-vous et un accompagnement quotidien. C'était aussi une façon pour le peuple des fidèles de Chine de se sentir uni dans la prière avec le Successeur de Pierre et avec l'Église universelle à travers la liturgie transmise quotidiennement à 13 heures (7 heures en Italie).

 

Les catholiques chinois suivent la messe du Pape
20 mai 2020, 18:01