Recherche

Vatican News
Le père Michael McGivney (1852-1890), futur bienheureux. Le père Michael McGivney (1852-1890), futur bienheureux. 

Les Chevaliers de Colomb se réjouissent de la prochaine béatification de leur fondateur

L’organisation catholique américaine rappelle que le père Michael McGivney, qui sera prochainement béatifié, fut un pionnier pour la prise de responsabilité des laïcs dans l’Église.

Les Chevaliers de Colomb manifestent leur grande joie pour la future béatification de leur fondateur, le père Michael McGivney. Ce mercredi 27 mai en effet, le Pape François a approuvé la promulgation du décret reconnaissant un attribut miraculeux à l'intercession du prêtre, qui est probablement mort de la tuberculose à New Haven dans le Connecticut en 1890, lors de l'épidémie de grippe qui avait frappé la ville.  Le miracle, rapporte un communiqué des Chevaliers de Colomb, remonte à 2015 et concerne un enfant américain guéri dans le ventre de sa mère d'une condition qui mettait sa vie en danger après que la famille ait invoqué l’intercession du prêtre. Sa cause de béatification avait été initiée en 1997 dans l'archidiocèse de Hartford.

«Le père McGivney a inspiré des générations de catholiques à retrousser leurs manches et à mettre leur foi en pratique», a déclaré Carl A. Anderson, Chevalier suprême de l'Ordre, en commentant la nouvelle. «Il a été à l'avant-garde de la promotion du rôle des laïcs dans l'Église. Aujourd'hui, son esprit continue à façonner l'extraordinaire travail caritatif des Chevaliers qui continuent à servir les sections les plus marginalisées de la société, comme il l'a fait pour les veuves et les orphelins dans les années 1880», a-t-il ajouté.

Une organisation au service des plus pauvres

Né en 1852 à Waterbury, dans le Connecticut, d'immigrants irlandais, premier né de 13 enfants, le père McGivney fut une figure marquante et prophétique de l'Église aux États-Unis au XIXe siècle. Ordonné prêtre en 1877, il a exercé son ministère au sein de la grande communauté irlando-américaine, d'abord comme vicaire de paroisse à New Heaven, puis comme curé à Thomaston, non loin de sa ville natale, ce qui lui a valu la réputation d'un homme de foi profonde et d'un «bon samaritain». En 1882, il a fondé les Chevaliers de Colomb avec un groupe de laïcs catholiques. Il s'agissait d'une association destinée à soutenir dans la foi et à aider les familles en difficulté financière en raison de la maladie ou du décès du chef de famille.

Aujourd'hui, outre les États-Unis, l'organisation est présente dans plusieurs pays, comme la Pologne, le Canada ou encore la France avec plus de deux millions de membres, engagés dans l'évangélisation, la charité, la promotion de l'intégration raciale et la défense de la liberté religieuse. Parmi eux ses membres figurent de nombreux laïcs, mais aussi des prêtres et des évêques comme le cardinal Sean O'Malley, archevêque de Boston et président fondateur de la commission pontificale pour la Protection des Mineurs.

28 mai 2020, 12:19