Recherche

Vatican News
Pâques en l'église orthodoxe Saint-Sava de Belgrade en Serbie, le 19 avril 2020. Saint-Sava est le fondateur de l'Église orthodoxe serbe. Pâques en l'église orthodoxe Saint-Sava de Belgrade en Serbie, le 19 avril 2020. Saint-Sava est le fondateur de l'Église orthodoxe serbe.   (ANSA)

Pâques orthodoxe: les messages des patriarches Bartholomée et Kirill

Le Patriarche de Constantinople et le Patriarche de Moscou ont adressé leur vœux de Pâques pour ce dimanche 19 avril, solennité de Pâques dans le monde orthodoxe qui suit le calendrier julien.

Entre anxiété et deuil à cause de la pandémie de coronavirus, plus de 260 millions de fidèles orthodoxes célèbrent la Résurrection du Seigneur, ce dimanche 19 avril 2020.

«Il est difficile de rester humain sans l'espérance de l'éternité. Cet espérance vit dans le cœur de tous les médecins, infirmières, bénévoles, donateurs et de tous ceux qui aident généreusement leurs frères et sœurs qui souffrent dans un esprit de sacrifice, d'abnégation et d'amour», assure ainsi dans son message le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée.  

La mort n’est pas la réalité ultime

«Le coronavirus, observe Bartholomée, a montré combien l'homme est fragile, combien la peur et le désespoir le dominent facilement, combien ses connaissances et sa confiance en soi se révèlent impuissants, combien infondée est l'opinion selon laquelle la mort ne serait qu’un événement de fin de vie et que son oubli ou éloignement soit la bonne façon de la gérer». «Nous appartenons au Christ, la présence de la douleur et de la mort, n'est pas la réalité ultime», a-t-il poursuivi. 

 

La liberté spirituelle acquise par la Résurrection

Depuis Moscou, le patriarche Kirill interprète, quant à lui, les sentiments des fidèles privés de vie liturgique. «La foi donne la force de vivre et, avec l'aide de Dieu, d'endurer divers maux, diverses épreuves, en particulier celles qui nous touchent aujourd'hui avec la propagation de ce dangereux virus», explique-t-il d’abord.

«Nous sommes appelés à préserver la paix intérieure, à nous souvenir des paroles du Sauveur, prononcées à la veille de sa Passion rédemptrice: Vous avez de la tribulation dans le monde; mais ayez bon courage, moi j'ai vaincu le monde. Aucune restriction extérieure ne doit rompre notre unité et nous enlever l'authentique liberté spirituelle acquise par la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ», a-t-il lancé.

Pâques confinée

Pour entraver la propagation de la pandémie, Kirill, le chef du Patriarcat de Moscou a ainsi recommandé de suivre les liturgies à la maison. De nombreux lieux de culte restent cependant ouverts ce dimanche dans des dizaines de régions de Russie; pas à Moscou.

Le Patriarcat œcuménique de Constantinople a également annoncé que les messes seraient célébrées à huis clos et retransmise sur Internet. La situation est la même pour les Églises orthodoxes à Chypre et en Grèce, en Serbie, en Macédoine du Nord ou encore en Egypte pour les plus de 10 millions de coptes orthodoxes.

19 avril 2020, 13:27