Recherche

Vatican News
L'archevêque de Lahore, Mgr Sebastian Shaw, ici lors d'une conférence à Washington le 20 avril 2017. L'archevêque de Lahore, Mgr Sebastian Shaw, ici lors d'une conférence à Washington le 20 avril 2017.  (© 2017 Catholic News Service)

Pakistan: l’archevêque de Lahore exhorte les musulmans à prier à la maison

S’exprimant en tant qu’autorité chrétienne, Mgr Sebastian Shaw dispose d’une grande influence auprès d’une partie des musulmans du Pakistan.

L'archevêque de Lahore, Mgr Sebastian Shaw, dans un message rendu public lors d'une conférence de presse organisé à l'évêché le 25 avril, a exhorté les musulmans à prier chez eux pendant le mois de Ramadan, pour endiguer la propagation du coronavirus. L’agence Ucanews rapporte que deux responsables musulmans ont participé à cette intervention organisée en ce début de Ramadan.

«Pour sauver votre foi, toutes les prières devraient être faites à la maison, a dit Mgr Shaw. Nous demandons au gouvernement de veiller à la mise en œuvre du blocus, afin d’éviter la perte de précieuses vies. Que Dieu fasse du Ramadan un mois de bénédictions et de joie pour nous tous.»

Une enquête montre que les règles de distanciation ne sont pas suivies

Le message de l'archevêque fait suite à une enquête menée par la Pattan Development Organisation, qui a montré que plus de 80 % des mosquées du Pendjab et de la capitale fédérale n'ont pas mis en œuvre l'accord conclu le 24 avril par le gouvernement et les oulémas concernant les prières nocturnes.

Dans 96 % des mosquées - 194 sur l'ensemble de celles analysées par le rapport, dans 15 villes et agglomérations - on a vu des gens prier sur les trottoirs et dans les rues, et dans 89 % des cas, les fidèles ne portaient pas de masque de protection. Selon l'étude, les fidèles ne gardaient pas une distance de sécurité et on les trouvait en train de faire des ablutions. Dans plus des deux tiers des mosquées, on voyait d'ailleurs des enfants à côté des personnes âgées.

Des copies du message de Mgr Shaw ont été envoyées par courrier à 4 000 mosquées et madrasas de la ville. Muhammad Asim Makhdoom, président du Conseil d’administration d’un organisme d’oulémas et membre de la Commission nationale des évêques catholiques pour l'œcuménisme et le dialogue interreligieux, a remarqué que même si «beaucoup ne connaissent pas personnellement l'évêque, ils respecteront l'appel du chef de l'Église de Lahore».

28 avril 2020, 12:48