Recherche

Vatican News
Des femmes catholiques coréennes assistant à une messe à la cathédrale de Séoul, le 26 avril 2020. Des femmes catholiques coréennes assistant à une messe à la cathédrale de Séoul, le 26 avril 2020.  (ANSA)

Les messes redeviennent publiques en Corée du Sud

Le pays asiatique a assoupli les règles de confinement, compte tenu des progrès encourageants qui s’y dessinent dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

En Corée du Sud, le dimanche 26 avril, les églises ont été rouvertes aux célébrations avec la participation du peuple : les fidèles ont donc pu participer à la messe, à condition de porter des masques et de respecter la distance qui les sépare, afin d'éviter la contagion par le coronavirus. Dans le pays, rapporte l'Agence Cath, la situation sanitaire s'améliore, à tel point qu'en plus des églises, des gymnases et des installations sportives ont également pu être rouverts. Les dernières données sur les contagions, qui datent du 26 avril, ne parlent que de 8 cas positifs, le nombre le plus bas enregistré depuis février.

Mais jusqu'à présent, l'activité de l'Église catholique n'a jamais cessé : laissant place à la créativité, les liturgies quotidiennes ont été maintenues avec la communion spirituelle des fidèles grâce à l'utilisation des médias directs. En outre, un service d'accompagnement spirituel, comprenant le sacrement de la réconciliation, a été mis en place avec un système de drive-in, c'est-à-dire avec les fidèles immobiles dans la voiture.

Depuis le mois de février, l'évêque de Daejeon, Mgr Lazare You Heung-sik, a exhorté les chrétiens à témoigner de la foi tant par la prière personnelle que par l'action concrète de la charité : «Vous pouvez prier le chapelet tous les jours, et faire des gestes de charité et de pénitence», avait souligné cet évêque.

29 avril 2020, 16:56