Recherche

Vatican News
Eglise Notre-Dame de la Charité, à La Havane (Cuba), le 8 septembre 2018 Eglise Notre-Dame de la Charité, à La Havane (Cuba), le 8 septembre 2018  (ANSA)

Les évêques de Cuba appellent à la prière et à l'unité face à la pandémie

"Nous avons vu le Seigneur", tel est l’intitulé du message publié par la Conférence épiscopale de Cuba à l’occasion de la fête de Pâques. Une phrase tirée de l'Évangile selon saint Jean, et qui invite à regarder vers le Seigneur ressuscité pour retrouver de la confiance et ne pas rester dans la tristesse: une exhortation salutaire en cette période d'épreuve.

Vatican News - RB

Ce message de Pâques, relayé par le site du CELAM – le Conseil épiscopal latino-américain - s’articule autour de cinq mots-clés. D’abord l’espérance, qui «fait souvent défaut dans cette période de pandémie où l'inquiétude, la peur et la tristesse nous assaillent, mais où nous devons nous rappeler que la présence du Ressuscité est venue accompagner et éclairer toute la solitude humaine et dissiper toute peur».

Le deuxième aspect est la proximité: «Les blessures du Christ restent ouvertes jusqu'à la fin du monde aux malades, aux pauvres, aux solitaires et aux victimes de l'injustice sociale, écrivent les évêques cubains. Nous avons la possibilité de les approcher avec respect et amour chrétien, avec le silence de la solidarité qui sait accompagner de façon particulière les personnes infectées par le coronavirus».

Supplication et action de grâce

Les prélats insistent ensuite sur la prière, par laquelle on atteint le cœur miséricordieux de Dieu, en implorant sa bienveillance pour le monde, touché par une douleur qui ne connaît aujourd'hui aucune limite. «Nous demandons à Dieu d'éclairer l'esprit des autorités qui doivent prendre des décisions concernant la vie familiale et sociale des Cubains», expliquent les évêques.

L'action de grâce ne doit également ne jamais faire défaut: «Nous voulons exprimer notre reconnaissance et notre gratitude aux médecins, chercheurs, assistants, infirmières, techniciens et à tout le personnel de santé qui, avec dévouement et au risque de leur vie, sont proches des malades, les assistent et font tout leur possible pour les guérir», souligne l’épiscopat cubain.

Enfin, les évêques parlent de l’importance de l’unité: «Que ce soit l'occasion de partager en famille le souvenir des personnes âgées, les espoirs des jeunes et les joies des enfants, renforçant ainsi les liens de la coexistence afin de générer de véritables foyers».

Sur l'île de Cuba, selon les données mises à jour le 15 avril dernier, on recense 814 cas positifs au coronavirus et 24 personnes décédées.

 

17 avril 2020, 10:56