Recherche

Vatican News
Drapeau de l'Union européenne Drapeau de l'Union européenne 

Face au covid19, la COMECE et la CEC appellent à maintenir l’unité

Dans une déclaration commune rendue publique ce jeudi 2 avril 2020, la COMECE et la CEC exhortent les États européens à rester fidèles aux valeurs communes de solidarité et d’unité, et à ne pas « capituler devant la peur et le nationalisme ».

«Le moment est venu pour nous tous de démontrer notre engagement commun envers le projet européen» et de promouvoir les valeurs qui y sont attachées : tel est l’appel solennel lancé de concert par le cardinal Jean-Claude Hollerich archevêque de Luxembourg et président de la COMECE (Commission des épiscopats de l’Union européenne) et le pasteur Christian Krieger, président de la CEC (conférence des Églises européennes) alors que la pandémie poursuit son irrésistible progression dans le monde entier. Selon un dernier bilan, 900 000 personnes sont aujourd’hui infectées sur la planète - plus de 200 000 seulement aux Etats-Unis- et 45.000 en sont mortes – dont 30 000 en Europe.

Coopération et solidarité

Les deux hommes suggèrent des pistes concrètes pour matérialiser cette «solidarité» et cette «unité» qu’ils appellent de leurs vœux : «le partage de la charge des soins aux malades, un échange facilité de matériel médical, des mesures créatives pour atténuer les chocs sociaux, économiques et financiers ainsi qu'une coopération internationale et une aide humanitaire renforcées pour soutenir les systèmes de santé plus faibles dans les régions du monde qui en ont besoin». C’est ce chemin que devraient privilégier les États membres, «au lieu de capituler devant la peur et le nationalisme», assurent-ils tout en saluant les «nombreuses actions politiques de soutien mutuel» déjà mises en œuvre. Les présidents de la COMECE et de la CEC encouragent encore les décideurs à agir de manière «transparente, empathique et démocratique» et disent prier pour qu’ils fassent preuve de «sagesse et de force», tant au niveau national qu’européen.

Une crise révélatrice de vulnérabilités mais aussi d'humanité

Si cette crise actuelle révèle «les vulnérabilités et les certitudes apparentes de notre politique, de notre économie et de nos sociétés», elle permet également de «redécouvrir notre humanité commune en tant que frères et sœurs», observent les deux signataires du communiqué qui «prient avec gratitude» pour ces nombreuses personnes qui continuent à servir la communauté de «manière désintéressée» : les médecins, le personnel infirmier, les prestataires de services de base, les forces de l'ordre, et les personnes impliquées dans la pastorale. Les prières et les pensées du cardinal luxembourgeois et du pasteur français vont aussi à «toutes les personnes qui souffrent pendant cette crise, en particulier les malades, les personnes âgées, les pauvres, les exclus et les enfants qui connaissent l'instabilité familiale» ainsi que vers les personnes décédées en raison de la pandémie.

«Le cheminement de Carême vers Pâques s’inscrit dans le fondement de la Foi chrétienne. Considérons également ce temps d'épreuve comme un temps de grâce et d'espérance. Restons unis et faisons sentir notre proximité à tous, en particulier à ceux qui sont dans le besoin» conclut la déclaration commune.

02 avril 2020, 10:39