Recherche

Vatican News
Fresque murale à Cali pour promouvoir la paix Fresque murale à Cali pour promouvoir la paix  (AFP or licensors)

Les évêques colombiens appellent à devenir des artisans de paix

L'Église catholique de Colombie se prépare à célébrer dimanche prochain, 3 mai, la «Journée de la réconciliation». L'événement est le fruit du voyage apostolique du Pape François dans le pays : le 8 septembre 2017, le Saint-Père avait présidé à Villavicencio une «Grande Rencontre de Prière pour la Réconciliation Nationale» à partir de laquelle la Conférence épiscopale colombienne a décidé d'établir une Journée spéciale à célébrer chaque année.

L'objectif de l'initiative, lit-on sur le site des évêques, est de faire en sorte que, «par la prière, la réflexion et la rencontre, nous puissions faire l'expérience de l'amour et de la miséricorde de Dieu le Père qui nous accompagne et ainsi nous réconcilier avec nous-mêmes, avec nos frères et avec la maison commune». L'appel des prélats est donc de «devenir tous des artisans de la paix».

En vue de cette Journée, le département de Liturgie du Secrétariat permanent de l'épiscopat colombien a préparé quelques aides liturgiques, en tenant compte également du «moment que nous vivons, c'est-à-dire l'urgence sanitaire causée par le coronavirus». Les fidèles sont donc invités à prier «pour les dirigeants des nations, en particulier de notre patrie, la Colombie, et pour tous ceux qui occupent des fonctions publiques, afin qu'ils trouvent la bonne manière de répondre à la crise provoquée par Covid-19, et que leurs actions soient inspirées par la vérité, la justice, le pardon et la réconciliation». Une autre prière est faite «pour les familles qui, à cause du coronavirus, souffrent de la douleur et de la séparation, afin qu'elles puissent faire l'expérience de la miséricorde de Dieu le Père qui les bénit et les accompagne toujours».

L'Église de Bogotá invite en outre les fidèles à prier «pour l'Église pèlerine de Colombie : nous demandons à Dieu le Père de nous accorder la grâce d'une conversion permanente afin que, en tant que peuple croyant, nous puissions continuer courageusement à faire des pas vers la réconciliation en dépassant la violence, l'injustice, la polarisation et la corruption et nous fortifier dans la vérité, la justice, l'amour et la paix pour construire et vivre le Royaume de Dieu au sein de notre communauté». Enfin, tout le peuple colombien est appelé à «se laisser réconcilier avec Dieu et avec ses frères et sœurs, afin que notre Père aimant nous accorde le don de continuer à ouvrir la porte à toute personne ayant fait l'expérience de la réalité dramatique du conflit et de devenir des bâtisseurs de paix et de saine coexistence».

30 avril 2020, 11:44