Recherche

Vatican News
Mgr Schmitthaeusler durant les célébrations de la semaine sainte, au Cambodge. Mgr Schmitthaeusler durant les célébrations de la semaine sainte, au Cambodge.  

Le nouvel élan de la jeune Église cambodgienne durant le confinement

Cela fait presque un mois que le Cambodge a pris des mesures de confinement pour limiter la propagation de la pandémie de Coronavirus. Une réaction rapide et efficace des autorités, 122 personnes atteintes de la maladie Covid-19 étaient recensées le lundi 13 avril. Dans un pays très rural, parfois déconnecté, la jeune Eglise cambodgienne a su s’adapter.

Marine Henriot - Cité du Vatican

«Nous nous sommes mis immédiatement au diapason, dès le 17 mars» et l’annonce des premières mesures de confinement des autorités cambodgiennes, assure Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh. Pour maintenir ce lien spirituel, vital en temps de pandémie, le missionnaire a, comme de nombreux diocèses du monde entier, mis en place des retransmissions de messe en direct sur les réseaux, quotidiennement.

Mais dans un pays très rural, il était important de ne pas se contenter de nourriture spirituelle en accès sur internet, «il ne faut pas oublier que le monde des technologies marginalise une partie de la population», explique le missionnaire, lui-même dans la campagne près de la capitale cambodgienne. Mgr Schmitthaeusler a donc pris soin d’envoyer un prêtre dans chaque communauté de son vicariat, les rassemblements religieux interdits, les fidèles peuvent ainsi célébrer la messe par groupe de deux ou trois. 

Par ailleurs, pour les célébrations de la semaine sainte, un livre de prière a été préparé et distribué aux fidèles. Cette période de confinement «a mis un nouvel élan spirituel dans le diocèse», positive le missionnaire strasbourgeois, «les messes en live ont été suivies par 10 ou 15 000 personnes, un chiffre supérieur à celui des chrétiens» dans le vicariat, détaille-t-il, «chacun essaie de prier de manière responsable». Au Cambodge, la communauté catholique est très jeune et fête cette année les trente ans de sa résurrection, une année marquée par une «nouvelle ferveur», note Mgr Olivier Schmitthaeusler. 

Mgr Schmitthaeusler décrit le quotidien au Cambodge

Souvenir du 16 avril

Il y a 12 ans, le 16 avril 2008, un pêcheur musulman retrouvait dans les eaux du fleuve Mékong un statue en fonte d’un mètre soixante: une statue de la vierge Marie, jetée par les Khmers rouges en 1975. Depuis, la statue de Notre-Dame du Mékong est devenu un lieu de pèlerinage au Cambodge. Clin d’oeil du calendrier, cette date correspond à l’anniversaire de Benoit 16, qui le 7 janvier 2013 , dans un rare message vidéo à l’occasion du congrès national sur le concile Vatican II, s’adressait à l’Eglise catholique du Cambodge.

Le 16 avril, une date clé dans la communauté catholique cambodgienne

 

16 avril 2020, 11:54