Recherche

Vatican News
La présidence de la CEF - de g. à dr., Mgr Leborgne, Mgr de Moulins-Beaufort, Mgr Blanchet - lors de l'Assemblée plénière à Lourdes de novembre 2019 La présidence de la CEF - de g. à dr., Mgr Leborgne, Mgr de Moulins-Beaufort, Mgr Blanchet - lors de l'Assemblée plénière à Lourdes de novembre 2019  (AFP or licensors)

Le déconfinement au menu d’une assemblée plénière de la CEF en visio-conférence

La Conférence des évêques de France (CEF) s’est réunie en assemblée plénière exceptionnelle par visio-conférence ce vendredi 24 avril après-midi, n’ayant pas pu tenir sa traditionnelle assemblée de printemps à Lourdes. Les évêques ont surtout évoqué les modalités de la sortie du confinement, en cours depuis mars, concernant les cérémonies liturgiques et les activités catéchétiques et caritatives.

«Les évêques sont profondément conscients de l’impatience des fidèles à se retrouver pour célébrer et nourrir leur foi et la partagent. Ils entendent l’urgence que tous ceux qui le peuvent puissent s’impliquer davantage auprès des plus pauvres», peut-on lire dans le communiqué final publié par la CEF, ce vendredi, au moment où la France vit sa sixième semaine de confinement, débuté le 17 mars dernier. Depuis cette date, l’Église catholique s’est adaptée aux règles édictées par le gouvernement, notamment par la suspension des messes publiques, des assemblées très restreintes pour les obsèques, et le report des baptêmes, mariages, confirmations, professions de foi et premières communions. Les églises peuvent cependant demeurer ouvertes, pour la prière individuelle, avec un nombre limité de personnes et une distance à respecter entre celles-ci.  

Élaboration d’un plan de déconfinement

Dans leur communiqué, les évêques réaffirment vouloir être, avec tous les fidèles, «pleinement solidaires des efforts collectifs pour lutter contre une épidémie qui demeure menaçante et difficile à maîtriser». Ils redisent toutefois «combien il leur semble essentiel que la vie ecclésiale puisse retrouver son caractère pleinement communautaire au même rythme que la vie scolaire, sociale et économique de [la France] à partir du 11 mai 2020», date prévue de sortie du confinement.

Ainsi, un plan de déconfinement «alliant le désir résolu de permettre à nouveau aux fidèles de participer aux sacrements et un grand esprit de responsabilité sanitaire a été présenté et discuté, explique l’épiscopat, sans toutefois donner davantage de détails. Il sera communiqué aux pouvoirs publics dès aujourd’hui pour que le dialogue puisse se poursuivre, tant au niveau national qu’au plan local des préfets et des maires. Ce plan attire aussi l’attention sur la situation particulière des sanctuaires». La plupart de ces sanctuaires ont en effet fermé leurs portes, comme celui de Lourdes, le 17 mars dernier.

Contribuer «à la paix sociale et à l’espérance de tous»

Au cours de cette assemblée plénière en visio-conférence, Mgr Éric de Moulin-Beaufort, président de la CEF, a aussi pu «témoigner de la qualité du dialogue engagé tant avec le Président de la République qu’avec le gouvernement», lors de l’entretien mené ce mardi 21 avril par Emmanuel Macron avec les représentants des cultes et associations laïques en France.

Le président français s’était auparavant entretenu par téléphone avec le Saint-Père pour évoquer des enjeux économiques et sociaux liés à la pandémie. Les évêques «se sont réjouis de la convergence de vue entre le Pape François et le Chef de l’État sur les enjeux internationaux et humanitaires de la pandémie», peut-on lire dans le communiqué.

L’épiscopat remercie enfin «le personnel soignant et tous ceux qui permettent à notre société de fonctionner malgré la crise sanitaire en cours», ainsi que «les prêtres, les communautés chrétiennes et les mouvements de leur persévérance et de leur créativité pastorale pendant le confinement». Assurant de sa proximité «les familles en deuil et toutes les victimes de la pandémie», il se dit déterminé à «contribuer à la paix sociale et à l’espérance de tous en ce temps de rude crise partagé».

En France, 121 000 personnes ont contracté le Covid-19, plus de 42 088 sont actuellement guéries, et 21 856 sont décédés, d’après les chiffres communiqués ce 24 avril. 

24 avril 2020, 19:01