Recherche

Vatican News
Un chiffon rouge aux fenêtres comme un signal de détresse alimentaire. Ici à Comuna 13 dans la ville de Medellin. Un chiffon rouge aux fenêtres comme un signal de détresse alimentaire. Ici à Comuna 13 dans la ville de Medellin.  (AFP or licensors)

Covid-19 : les Colombiens invités à prier le chapelet de la Divine Miséricorde

Face à la crise économique provoquée par la pandémie de nouveau coronavirus, les Colombiens réclament, parfois même dans la rue, des allocations et de la nourriture. L’Église a mis en place une campagne de solidarité nationale et invite les fidèles à prier le chapelet de la Divine Miséricorde demain.

Marie Duhamel – Cité du Vatican 

Ce dimanche 19 avril, la conférence épiscopale de Colombie invite les fidèles à réciter le chapelet de la Divine Miséricorde à partir de 15 heures, heure locale, adhérant ainsi à l’initiative du Pape qui propose de s’en remettre à Jésus Miséricordieux pour demander la fin de la pandémie pour l’Église et pour toute l’humanité. 

L'Église colombienne a préparé un document pastoral, qui peut être téléchargé sur le site www.iglesiantecoronavirus.cec.org.co , afin d’aider les catholiques à célébrer au mieux, à la maison, le "Dimanche de la Miséricorde", institué le deuxième dimanche de Pâques en l’an 2000 par saint Jean-Paul II, l’année de la canonisation de sœur Faustine Kowalska, messagère de la Divine Miséricorde et religieuse polonaise de la congrégation des Sœurs de la Bienheureuse Vierge Marie de la Miséricorde.

Le site internet www.iglesiantecoronavirus.cec.org.co a été créé il y a quelques semaines pour rassembler en un même lieu l’ensemble des actions pastorales et des interventions de l’Église colombienne et d’Amérique latine visant à soutenir la communauté catholique et à lutter contre la propagation du virus. 

Les vendeurs ambulants privés de revenus

Une campagne de solidarité intitulée «Partage chrétien des biens» a notamment été lancée. Elle prévoit de prendre soin et d’accueillir des personnes sans-abris dans les grandes villes du pays, mais également de rester en contact avec les familles les plus en souffrance à cause, par exemple, de violences conjugales. Une présence physique et un travail psycho-social est proposé.

L’Église s’engage enfin à faire parvenir de la nourriture aux personnes en situation d’urgence alimentaire. À travers le pays, des chiffons rouges apparaissent aux fenêtres en signe d’appel à l’aide. En Colombie, le taux de chômage est supérieur à 11% et 47% de la population active travaille dans le secteur informel aujourd’hui à l’arrêt.

Concerts de casseroles

Le gouvernement a annoncé avoir débloqué 15 milliards de dollars, mais le versement des aides n’est pas toujours parvenu aux personnes dans le besoin. La maire de Bogota, Claudia Lopez, déplore un retard dû à des irrégularités dans les données de paiement. Elle affirme néanmoins que 280 000 des 500 000 versements promis ont été effectués et 1,8 million de colis ont été distribués. Ce n’est manifestement pas assez au regard des concerts de casseroles improvisés, des tentatives de pillage de supermarchés ou du blocage d’une station de bus hier soir dans le sud de la capitale. Les villes de Medellin et Cali sont également touchées.

Dans le pays, le Covid-19 affecte plus de 3 000 personnes et près de 150 victimes ont été enregistrées depuis le 6 mars dernier. Le confinement a commencé le 23 mars et il devrait durer au moins jusqu’au 26 avril.

18 avril 2020, 12:07