Recherche

Vatican News
Un couple prie dans une église d'Asti, au nord-ouest de l'Italie, dans une région mise sous quarantaine, le 8 mars 2020. Un couple prie dans une église d'Asti, au nord-ouest de l'Italie, dans une région mise sous quarantaine, le 8 mars 2020.  (AFP or licensors)

Suspension de toutes les messes publiques en Italie jusqu’au 3 avril

L’épidémie de coronavirus, qui provoque la mise en quarantaine de 15 millions d’Italiens, a de graves conséquences sur la vie de l’Église dans l’ensemble du pays. Conformément aux décisions drastiques prises par le gouvernement italien, la conférence épiscopale du pays a annoncé ce dimanche soir la suspension de toutes les cérémonies religieuses publiques jusqu’au 3 avril.

Cette décision inédite implique l’annulation des messes en semaine comme le dimanche, mais aussi le report des mariages et l’interdiction des cérémonies d’obsèques, une décision particulièrement douloureuse dans cette période de surmortalité induite par le coronavirus.

L’Église italienne assume cette décision en s’appuyant sur le décret gouvernemental qui est entré en vigueur ce dimanche 8 mars, et qui suspend explicitement au moins jusqu’au vendredi 3 avril «les cérémonies civiles et religieuses, y compris les funérailles» dans la totalité du territoire italien.

La conférence épiscopale reconnaît que cette décision très grave provoque «des souffrances et des difficultés» parmi les prêtres et les fidèles, mais elle assure travailler de concert avec le gouvernement dans un effort civique de lutte contre la propagation du virus et de préservation de la santé publique.

Maintien de l’ouverture des églises

Pour le moment toutefois, les églises restent ouvertes en journée pour les visiteurs individuels qui souhaiteraient se recueillir, avec la consigne de laisser une distance de sécurité d’au moins un mètre entre chaque fidèle.

Les messes publiques étaient déjà suspendues depuis la fin du mois de février dans certains diocèses du nord de l’Italie, et notamment à Milan, le plus grand diocèse du monde en nombre de prêtres incardinés. Cette mesure s’étend désormais à toute la péninsule, y compris Rome et le Vatican, où la messe matinale du Pape est maintenant télévisée, mais se tient sans public physique dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

09 mars 2020, 12:30